Marché du film à Cannes. Aromazone studio produira "y'aura t-il du Cacolac?"

Publié le 24 mai 2022 par Magazine En-Contact
Marché du film à Cannes. Aromazone studio produira "y'aura t-il du Cacolac?"

Boursorama, Coficiné et Raja ont officialisé hier, au Marché du film à Cannes, la création du premier studio indépendant, vraiment indépendant, du cinéma français avec une ambition : redonner au public et notamment aux jeunes spectateurs, grâce à des films et documentaires exclusifs, le goût et l'envie de revenir en salles de cinéma. Sophie Dulac aurait été approchée pour apporter son expérience et son réseau à ce projet, tandis qu'Orange réfléchit à y participer. Un copil qui réunira 124 personnes et auquel participera Fabienne Dulac est programmé, après Roland-Garros. “Jusque-là, on est débordés" complète un cadre de l'opérateur télécom, échaudé. “Orange Studio nous a lessivés, désormais, on fait attention ".  

Le groupe Barrière a d'ores et déjà accepté d'héberger toute l'équipe du premier film qui sera tourné à la rentrée: “Y aura-t-il du Cacolac?”. Le line-up est fourni, 26 scénarios ont déjà été reçus au studio, pour la suite : “Avoir échoué plus de trois fois au concours d'entrée à la Fémis est un préalable pour que nous lisions le script d'un scénariste ” a déclaré François Chalais, président d'honneur du studio. Les salles de cinéma qui diffuseront les films produits par aromazone studio seront parfumées à la lavande l'été et l'hiver, au Vétiver. Les pop corns y seront interdits, mais le point fait débat. Virginie P.P. devrait tenir le premier rôle, celui d'une juge d'instruction, dans la comédie Y aura-t-il du Cacolac? qui raconte les débats cornéliens au sein d'un comité d'entreprise, au moment de la sélection des boissons pour les distributeurs automatiques. Coca-Cola Vending est soupçonné d'avoir acheté un élu ; le Parquet financier national débarque, pour une perquisition.. 

En attendant d'en savoir plus, découvrez le Cinépanorama de l’expérience client (de la Tour Eiffel à la Tour Montparnasse en passant par Paris-Nord 2024). 

Amélie Poisson - Marketing & Communication Director at La Redoute

Il était une fois

En 1954, à proximité de la Tour Eiffel à Paris, deux femmes se mettent à vendre des caisses en carton, partiellement recyclé et donc moins chères. Cinq ans après, l’entreprise réalise déjà un million de francs de chiffre d’affaires avec dix employés. Elle accueille trois ans plus tard (en 1962) Danièle en tant que représentante. Cette dernière n’a que seize ans et va parvenir, en soixante ans, à hisser les cartons Raja au rang de leader européen. « Nous allons, nous pouvons devenir le Amazon du BtoB » déclare souvent, dans des interviews non contrôlées, Danièle Kapel-Marcovici, sa présidente. On a rencontré le nouveau directeur général opérationnel, Brice Kapelusz. Visionner le petit film, plus bas.

 

Les fournitures de bureau, on l’oublie souvent, sont le premier marché mondial du BtoB

Grâce au rachat récent de Viking en août 2021, la marque de e-commerce de Office Depot, qui avait été saignée par les fonds d’investissement, peu soucieux d’investir, Raja vise les deux milliards de chiffre d’affaires à horizon 2023. Le groupe a une seconde conviction : posséder et gérer ses centres de contact, en interne. Celui opéré encore par WSN en Afrique du Sud vit probablement ses dernières heures comme sous-traitant de Raja. A suivre. 

 

Le mercato de l’expérience client embarque de plus en plus d’ingénieurs et de spécialistes de la supply chain

Tels Gilles Lebret, récemment nommé patron des technologies data et transformation chez Lacoste. Ce dernier va piloter les mêmes chantiers pour les autres marques du groupe suisse MF Brands (Kooples, Aigle, Gant). Relisez dans En-contact numéro 97 ce qu’il a réalisé chez Tarkett

 

Thierry Spencer, Michel Drucker de l’expérience client ?

C’est un très bon conférencier et écrivain qui rejoint un autre très bon conférencier : Thierry Spencer rejoint Laurent Garnier, cofondateur de KPAM. On l’avait dénommé le Michel Drucker de l’expérience client car Thierry a des fiches sur tout le monde et des mots gentils pour tous ses invités. Pas vraiment Michel Polac. Mais Michel Polac est mort et Drucker est vivant. KPAM envisage de créer une Business Unit dédiée au parcours patient dans les maisons de retraite. Il y a du travail. 

 



 

Quelques autres amazones du service client qui ont bougé ou nous font rêver 

Il y a quatre jours, la redoutable Amélie Poisson (ex-Fnac) et désormais DGA de La Redoute a pris la peine de répondre directement à un client très mécontent sur Linkedin : « Je suis désolée des désagréments rencontrés. Jean-Marc Penelaud a pris en main votre dossier. Mais je reste à votre disposition si besoin, bonne soirée » Gérer les avis clients, la supply chain, le NPS, une sacrée charge mentale. 

 

A ne pas confondre avec Amélie, Karine. Poisson

Karine Poisson est partie en voyage à Mayotte, mais pas pour des vacances. Elle est là-bas, dans ce territoire éloigné, présidente de TotalEnergies Marketing.

 

KG – Karine Garcini n’est pas Killian Mbappé

Après Vocalcom, Nice, MediaTech Solutions, c’est Microsoft que Karine Garcini s’apprête à quitter. Elle y était Head of Business Applications…  Karine n’est pas Killian Mbappé (pas plus attachée à Paris que ça) mais elle s’y connaît en CRM. Chasseurs de têtes, n’envoyez aucune proposition à moins de 154 000 euros. Chez Microsoft, comme chez les anglo-saxons en général, on dispose de zéro autonomie, mais on rémunère bien. Et du coup, on s'habitue. 

 

Virginie Pons-Pascal (ING Banque, HelloBank) remplacera Sharon Stone dans Basic Instinct 3 

Virginie Pons-Pascal (ING Banque, HelloBank) devrait tenir le premier rôle de la comédie “Y'aura t-il du Cacolac?”

C'est une visiteuse régulière et assidue du festival de l’expérience client à la Baule, chaque année ou presque depuis neuf ans. Formée à l’Institut Mines-Télécom où elle a passé son MBA, elle est aussi fine et intelligente que Sharon. ING Banque ayant été repris par Boursorama, Virginie devrait être nommée, si ça ne tenait qu’à nous, numéro 2 de Boursorama comme Karine à La Redoute. Et pourquoi pas ? La banque et comment y raccourcir les délais de réponses sur les dossiers de prêt, les ouvertures de compte, Sharon connaît. 

 

La folle journée d’Hélène Draoulec ( se rendre à Nantes en train )

Après Diabolocom, Zendesk et Yext, retour au sein d’une société française pour Hélène Draoulec qui va devoir prendre le TGV et apprécier donc SNCF Connect et sa superbe interface. Chez iAdvize, elle est en charge d’installer encore plus le live-shopping, de développer les activités américaines. De folles journées en perspective. 

 

A la tour Montparnasse infernale, c’est Alexia Augier-Vettier qui doit être heureuse du déconfinement

Le groupe M56 s’appelle désormais Magnicity et Alexia Augier-Vettier est la CEO du leader mondial du tourisme urbain d’altitude. Parce qu’en altitude, suddenly, everything’s magnified.

 

Straight to the point (Fabien Fouissard)

Spécialiste discret et pertinent de toutes les composantes de l’expérience client (RPA, centres de contact, supply chain), Fabien Fouissard n’a pas oublié ce que lui inspira la découverte, chez Teleperformance, du logiciel de suivi client qu’Amazon avait développé pour suivre ses livraisons. Il sera l’un des invités de la journée Love Brands Day, le 9 juin à Paris, coorganisée par easiware. 

 

« Tu vas me filmer longtemps avec ton truc », En-contact à la rencontre d’Yves Chamberland chez DomusVi

Ce et ceux qui contribuent à créer des expériences marquantes ne sont pas tous jeunes, n’ont pas tous bon caractère, peut-être parce qu’ils ont des convictions. Et n’ont pas souvent leur profil à jour sur LinkedIn. Yves Chamberland, fondateur du studio Davout, repreneur du château d’Hérouville, coule des jours paisibles dans un Ehpad du treizième arrondissement à Paris chez DomusVi. 

En-contact et Les Cahiers de l’expérience client, le magazine parfois un peu irrévérencieux, pour être bien informé sur le KYC, le BPO, le CRM etc et qui parle d’Amazon sans demander l’autorisation.

 

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×