Sur la passerelle Eugénie et ailleurs

Publié le 08 juillet 2022 par Magazine En-Contact
Sur la passerelle Eugénie et ailleurs

Parce que chacun dans son domaine a développé une technologie, un service ou créé une rupture, les entrepreneurs qui sont présentés dans les pages qui suivent - et ont parfois consacré une partie de leur temps pour un portrait photo - vont marquer la rentrée et l’année 2023.

Nicolas Panel et Yann Bermond ont créé Callity (voir photo de couverture) et Deeptranscript, deux logiciels qui automatisent le speech to text, c’est-à-dire le passage et la conversion d’une conversation en mode texte. Après qu’on les a indexées, qu’on y a détecté les mots clés, et grâce à une IA qui analyse ceci de façon de plus en plus performante, on peut donc détecter des signaux faibles d’opportunité commerciale, de stress, un argument interdit ou illégal pour conclure une vente. C’est tout le champ de la conformité du discours commercial qui est amélioré, la montée en compétences des agents de call-center mais également le secteur de la santé ou de la télé-médecine. Nuance, Google font de même, penserez-vous. Oui mais non. La technologie déployée et améliorée depuis trois ans par les deux ingénieurs fait mieux et moins cher que les solutions américaines. Impressionnant, indiquent les clients, de plus en plus nombreux de l’entreprise qui a jusque-là tout auto financée pour être libre et rapide. Pour découvrir : callity.fr

C’est le même bénéfice qu’apporte Wirk, co-fondée par Daniel Bénoilid. Sa plateforme disponible en mode SaaS permet de monitorer et d’améliorer le KYC par exemple ou la recherche du bénéficiaire effectif, un sujet majeur dans les banques et chez les assureurs. Docaposte ou le Crédit Agricole sont devenus addicts, car gagner du temps sur des tâches de back-office et avoir accès, en sus, à une communauté de 50 000 « taskers » en France, ce que propose également l’ex consultant – qui a quitté le confort des cabinets de conseil – sont les autres atouts de Wirk. Là également, l’IA apporte efficacité et qualité de suivi.

Pour découvrir : Wirk.io.

Luminess, l’ex-Jouve, entend se faire une place au soleil en face des autres grands acteurs du BPO, les Tessi, Docaposte. Emmenée par un numéro 10 commercial de talent, amateur et producteur de miel, l’ex-Jouve a fait parler d’elle en bien, aux USA où elle a décroché un marché majeur et à haute densité technologique. A lire au sein du Cahier d’été, à la lettre L.

Selectra ne distribue pas de cafés ni de cacao à la machine à cafés. Ça, c’est Selecta. L’entreprise co-fondée par deux Sciences-Po, dès la sortie de leur école, a fait son chemin et apporte à des marques des clients acquis et prêts à s’engager. A lire, en entretien du mois.

Marie-Charlotte Familiadès, tout comme Mélanie Carron, récemment arrivée chez Ladurée, poursuit son chantier de transformation du traiteur Dalloyau, une de ces belles marques françaises qui s’est mise, elle également, à la vente à distance. Les mêmes objectifs et difficultés attendent Sophie Boissard, la patronne de Korian. Soigner la rentabilité des actionnaires qui ont acheté, racheté une entreprise tout en restant fidèle à la mission que représente votre métier, un sacré défi. De nombreuses femmes les acceptent. Retrouvez-en une partie dans le Bottin du service et de l’expérience client, dont la 4ème édition sortira fin Septembre.

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×