SumUp avale Tiller, Obvy cartonne, PayinTech en redressement judiciaire, Voxpay en forte croissance…

Publié le 03 février 2021 par Magazine En-Contact
SumUp avale Tiller, Obvy cartonne, PayinTech en redressement judiciaire, Voxpay en forte croissance…

Les Fintech françaises surfent sur la Covid-19 et une économie bouleversée avec des bonheurs différents : Alma aurait même proposé à la Ligue Française de Football d’être payée en plusieurs fois (Pay Later) par Altice ou Amazon ?
Tout ce qu’il faut savoir des quelques transactions, levées de fonds et succès récents dans un secteur prioritaire pour le soutien des commerçants et la fluidité de l’expérience client. 

Axa réinvente le concept de paiement différé, dans un nouveau sens. Tu règles ta prime d’assurance et tu reçois l’indemnisation de l’éventuel préjudice ou catastrophe, plus tard, voire jamais. Vrai et triste.

Alma propose à ses clients de mettre en place un paiement fractionné, contre une commission. Le service a séduit de nombreux marchands et l’entreprise a levé récemment 49 millions d’euros. Vrai

La BPI envoie du cash, depuis quelques mois. PGE est un nouveau mot du prochain dictionnaire Le Robert, édition 2021. Vrai, sauf pour l’entrée dans le dictionnaire.

La BNP propose à certains de ses clients de payer pour parler à leur conseiller de clientèle. Vrai, mais uniquement pour les clients qui demandent des conseils complexes et après que le POC a prouvé son efficacité.

Lydia serait, selon quelques anonymes qui se lâchent depuis peu sur #Balancetastartup, une de ces start-up dont l’arrière-boutique ou l’usage de stagiaires mérite récit. A suivre.

PayinTech n’a pas été épargnée par la baisse radicale d’activité qui a concerné les secteurs cibles où elle était installée. L’entreprise leader du bracelet connecté, qui s’est fait connaitre en équipant des stations de ski, des parcs d’attraction ou la plage connectée de La Baule a été placée en redressement judiciaire en fin d’année 2020. Ses dirigeants espèrent un retour rapide à la normale dans les loisirs afin de trouver un peu de ciel bleu. Malheureusement vrai.

Obvy cartonne. Pas uniquement parce qu’elle a fait le choix d’être localisée à Bordeaux mais parce que son service, la sécurisation des paiements entre particuliers, est un sacré sujet. Gens de Confiance et quantité d’autres acteurs du e-commerce, tel Troc Vélo ont recours à l’entreprise, dirigée par Charles-Henri Gougerot Duvoisin et désormais partenaire de la Banque Casino. Le paiement fractionné et sécurisé entre particuliers, par une Fintech française, une sacrée bonne nouvelle.


ECTFF-experience-client-the-french-forum


SumUp, l’entreprise qui a redonné le sourire aux chauffeurs de taxi et vendeurs ambulants, voire aux médecins, puisqu’elle les a libérés du TPE (terminal de paiement) et de l’abonnement qui y est associé, vient d’acquérir, pour un prix non communiqué, Tiller la caisse connectée très utilisée dans les restaurants et dont le service après-vente laisse de nombreux clients très sceptiques ; l’expérience client des clients de Tiller profitera-t-elle de cet apport de fonds ? A suivre.

Sis ID se propose de combattre la fraude aux virements bancaires et a levé 5 millions d’euros. A suivre.

Score & Secure Payment (SSP) est devenu établissement de paiement.

Voxpay, qui met en place du paiement à distance sécurisé, certifié PCI DSS, a fini l’année en forte croissance après que de grandes marques de luxe, des VPC’istes tel Comtesse du Barry ou bien encore OBS (Orange Business Services), Manifone ont embarqué le service ou le proposent dans leur offre globale. Avec son service, les très nombreux agents de centres d’appels qui travaillent depuis chez eux peuvent encaisser des clients, sans que les données de paiement soient partagées. Vrai et bien d’actualité.

Yavin, créé par Samuel Manassé, l’ex-fondateur de Smile&Pay, est en train de faire un vrai carton avec ses terminaux de paiement révolutionnaires proposés sans abonnement, avec des taux de commission réduits. Son alternative aux TPE des banques, que peaufine avec talent et dans la cave le polytechnicien Alfred Bourely, a séduit de nombreux commerçants et Le groupe la Poste, qui incube l’entreprise désormais. Olivier Raybaud, boulanger de l’avenue Mozart (A La flute Enchantée), l’homme qui ne répond jamais aux questionnaires de satisfaction, n’a dit qu’une seule phrase, après qu’il s’est équipé de TPE 2 Yavin : c’est une tuerie ce truc. Ses vendeuses prennent désormais les paiements mais embarquent également sur le même terminal, les données des clients. Un CRM associé à un TPE, pas bête et vrai.

1 français sur 4 utilise le paiement fractionné. Les fraudes se multiplient. Et parfois, de grandes institutions ont du mal à vendre ce pour quoi on se battait. Alma qui financerait un paiement, en 10 fois, des matches de la ligue 1, ça se joue non ?
Découvrez, dans le numéro 119 d’En-Contact, une série d’entreprises françaises qui simplifient la vie du ou des clients : signature électronique, développement de sites web, réparation de vélos, estimation des délais vous séparant de votre rendez-vous de vaccination etc . Le calendrier rédactionnel est ici.

 

Par Manuel Jacquinet

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×