Linda Salati, DRH d’Assu 2000 et Vilavi aveugle ou « complice » des pratiques du fondateur ?

Publié le 02 juin 2022 par Magazine En-Contact
Linda Salati, DRH d’Assu 2000 et Vilavi aveugle ou « complice » des pratiques du fondateur ?

En d'autres temps on était plus résistants. ( Axel Bauer, Ici Londres )

Les nombreuses plaintes déposées en France par les salariées des centres d’appels tangérois d’Assu 2000 démontrent une complicité passive de nombreux cadres du groupe. La DRH du groupe va pour sa part devoir répondre à des questions très simples : que disait le règlement intérieur, qui était le référent que la loi impose pour éviter la prolongation de tels agissements ?

Règlement intérieur de Reese Teleservices

Dans toutes les entreprises de plus de 20 salariés, et les contraintes sont encore plus significatives dans les entreprises qui en comptent plus de 250, le règlement intérieur doit préciser le comportement à suivre et l’identité du référent à solliciter en cas de harcèlement sexuel ou de pratiques désobligeantes ou étonnantes. Les articles L 1152-4 et L 4121-1 du Code du travail précisent que la DRH doit sensibiliser, prévenir, agir pour lutter contre le harcèlement sexuel. Linda Salati, DRH du groupe Vilavi et juriste en droit social, avait-elle mis à jour ou omis de prévoir les informations légales dans le règlement intérieur de l’entreprise et notamment pour les plateaux de centres d’appels situés à Tanger ? C’est là que, pendant des années, le président fondateur du courtier en assurances, Jacques Bouthier, est allé « faire son marché »., via des promenades sur le floor, au milieu des marguerites, comme sont nommées dans le métier les rosaces composées par les bureaux des téléconseillers. 
Paris Match consacre, dans son numéro 3813, un reportage de 4 pages à ces « sélections » de proies sexuelles opérées par le fondateur, à Tanger. De multiples plaintes, y apprend-on, auraient été déposées, qui vont devoir faire la lumière sur le rôle passif, le silence de nombreux cadres dont la DRH Linda Salati, présente et salariée du groupe Vilavi depuis plus de 20 ans. Nous avons tenté de la joindre, ainsi que la direction du groupe, pour recueillir ses réponses sur ces questions. Sans succès. On a appris depuis le début de cette affaire que certaines cadres, directrices de plateau, conseillaient d'aller se réfugier aux toilettes, lors des visites de de JB. Aux collaboratrices dont elles savaient qu'elles correspondaient aux goûts du fondateur. 

C'est à savoir:

.L'entreprise IKEA a été condamnée, ainsi que quelques-uns de ses anciens dirigeants, en Juin 2021, pour surveillance massive des salariés en France. Après des années de silence, la direction de TF1 est amenée à expliquer que, parfois, on arbitre difficilement entre l'audimat et le licenciement d'une “star”. 

.Plus de 68 % des DRH en France sont des femmes (La proportion n'est pas celle-ci au sein du CAC 40 ). C'est donc un  Choix de Sophie auquel elles sont confrontées :c'est statistiquement plus souvent une femme qui est amenée à agir contre le harcèlement sexuel dans des entreprises et à devoir choisir entre : faire appliquer la loi, protéger des femmes et mettre leur emploi en péril (* le livre et le film qui en a été tiré, avec Meryl Streep).

.L'entreprise Reverto, basée à Lyon, et fondée par Guillaume Clère, a conçu des modules de formation en VR, qui permettent à des auteurs d'agression sexuelle de se figurer ce qu'ils font vivre à leurs victimes, afin de les sensibiliser. Ils sont expérimentés dans les prisons, en France, autorisés par l'Administration Pénitentiaire. Il est temps de songer à en créer un qui aide les DRH et ceux qui les entourent à trouver le courage de dire non, au Boss. Quand il faut arbitrer entre protéger les collègues, se protéger, conserver son travail.  

.La musique adoucissant les choses, on suggère, après la découverte de Reverto, d'aller vite chez son disquaire, découvrir le dernier opus d'Axel Bauer, dont le titre Ici Londres comprend une jolie phrase et un riff qui déchire : “en d'autres temps, on était plus résistants” Merci Axel, Boris (Bergman), parolier de ce titre. Les films, les belles images, un poème ou parfois un simple 45 tours nous aident parfois à trouver ou nous emparer de la part en nous qui sait ce qui est vrai et juste. 

Illustration de une : règlement intérieur de Reese Teleservices, un prestataire de service client, situé à Pittsburgh. Le règlement intérieur y détaillait au début des années 2000, la politi

que interne sur les comportements inappropriés. Aride dans sa forme, il est remarquable de précisions quant à toutes les situations auxquelles on peut être confronté dans un call-center. Les “amerloques” savent faire des bibles de procédures.

Manuel Jacquinet.

 

Pour aller plus loin, parce que les marguerites sont aussi le lieu de belles expériences, découvrez Marguerites, le seul livre de photos sur l’univers feutré des plateformes téléphoniques, édité chez APE: .

Photo extraite du livre “Marguerites” par Edouard Jacquinet

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×