Vaste fraude chez Mifratel (groupe Yource), le call center flamand en charge du suivi des cas contacts dans les Flandres

Publié le 06 décembre 2021 par Magazine En-Contact
Vaste fraude chez Mifratel (groupe Yource), le call center flamand en charge du suivi des cas contacts dans les Flandres

La Flandre est secouée depuis lundi par un scandale qui risque d’avoir de lourdes conséquences, aussi bien pour le gouvernement flamand que pour le traçage des contaminations au nord du pays. Une vaste fraude au sein du call-center Mifratel, en charge du suivi des cas contacts en Flandre, aurait permis de facturer des prestations non effectuées. ( source rtbf.be)

Depuis mai 2020, des centres de tracing existent en Belgique, comme en France, dans le but de casser les chaînes de contamination. Chaque région est chargée d’organiser et de financer son système de traçage. En Flandre, cette gestion a été attribuée à un consortium de six opérateurs dont Mifratel. D’après une enquête du quotidien Het Laatste Nieuws, l’un de ces bureaux aurait facturé plusieurs milliers d’heures de travail aux autorités flamandes, alors que ses employés effectuaient en réalité des missions pour d'autres clients.

Une escroquerie bien organisée

"La filiale de la firme Yource aurait mis en place un système permettant de faire croire que ses collaborateurs travaillaient pour le contact tracing, alors qu’en fait, ils réalisaient d’autres tâches pour le compte de boîtes privées. On parle notamment d’enquêtes téléphoniques pour des chaînes de magasins, des entreprises de télécom ou des groupes médiatiques. Alors qu’ils effectuaient ces autres tâches, la quarantaine d’employés concernés étaient parallèlement appelés à se connecter au système officiel du covid tracing, et à y afficher qu’ils étaient "en formation". Impossible donc pour eux d’appeler des contacts covid, mais leurs heures de travail étaient bel et bien rémunérées. Depuis près d’un an, les prestations du call center auraient ainsi été doublement facturées : d’une part aux autorités flamandes, et de l’autre à ses clients privés".

L'équivalent de notre Caisse Nationale d'Assurance Maladie paye 41,63 euros l'heure de travail effectuée par les agents des 6 spécialistes en relation client externalisée délégués sur la mission (Call-it, Koramic, IPG etc)

Une fraude qui a duré 

“ Beaucoup se demandent aujourd’hui comment cette éventuelle fraude a pu perdurer aussi longtemps, et surtout pourquoi personne n’a rien remarqué, d’autant que, d’après le Laatste Nieuws, les autorités flamandes avaient toutes les cartes en main pour découvrir ces irrégularités. L’Agence flamande Soins et Santé avait en effet accès aux listes de prestation des différents bureaux d’enquête. Mais jusqu’ici, elle se serait contentée de contrôler les paramètres de qualité des enquêtes de tracing et leurs résultats finaux. Autre fait marquant : certains employés du centre d’appel auraient signalé des méthodes douteuses à leurs supérieurs, il y a plusieurs mois déjà”. Des suites judiciaires sont envisagées, tandis que chez Yource, c’est le cabinet d’investigation Kroll qui a été chargé d’une enquête et d’investigations poussées, selon le communiqué de presse publié sur le site web de l'entreprise désormais. La Flandre a depuis lancé un audit externe auprès des autres centres d’appels du consortium. L’Agence flamande Soins et Santé a pour sa part déposé plainte et exigé le remboursement des fausses factures, si elles sont confirmées.
Les premières estimations évoquent un montant qui s’élèverait à de plus d’un million d’euros.

Par la rédaction d’En-Contact

Source : Joyce Azar - Publié le mercredi 01 décembre 2021; rbtf.be

En lire + sur le Contact Tracing, ici.

En savoir + sur l'expérience patient.

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×