JeChange.fr, la marque qui pourrait sauver le courtier Gaël Duval ?

Publié le 14 octobre 2022 par Magazine En-Contact
JeChange.fr, la marque qui pourrait sauver le courtier Gaël Duval ?

JeChange.fr est en redressement judiciaire depuis le 6 Octobre dernier. Hélène Bourbouloux et Sylvain Hustaix ( Cabinet FHB) s'occupent de tout, pour tenter de trouver un nouvel avenir à la conciergerie qui promettait d'aider les consommateurs à changer de fournisseurs lorsqu'ils déménagent. 

La hausse soudaine et massive du prix de l’énergie vient de faire sa première victime parmi les courtiers, ces professionnels qui aident les particuliers à changer de fournisseur d’énergie, de télécom ou d’assurance. Basée à Estillac, JeChange.fr, créée par Gael Duval et Philippe Goold cherche un repreneur, aidé dans cette tâche par  Sylvain Hustaix au sein de FHB, le cabinet dirigé parHélène Bourbouloux, pas aidé par la hausse du prix de l’énergie. Toujours dans le domaine de la comparaison, mais dans l'assurance, chez Acheel, on engrange les contrats, les assurés et les premiers clients mécontents ? La promesse commerciale et son exécution, un bon sujet de philosophie.

Gaël Duval, Président de JeChange.fr

Affinicia, Choisir.com, (Marketshot), Selectra, Papernest, les courtiers sont devenus essentiels pour aider les particuliers à dénicher de meilleurs assureurs, fournisseurs de fibre ou opérateurs télécom, d'énergie, voire des déménageurs. Spécialistes du SEO ou SEA, de la gestion de centres d’appels, (où les mots clés achetés à prix d’or sur Google et le brand content savamment rédigé font sonner le téléphone), ils ont aidé l’an passé des millions de français à switcher de SFR à Free ou Orange, d’Orange à Bouygues Telecom, de CNP à Acheel etc. 

Pour n’avoir pas réussi ou songé peut-être trop tard à diversifier sa base de clientèle, Gaël Duval, un entrepreneur du web qui avait connu un gros succès avec la cession de Nextedia, et s’est lancé en 2007 dans la création de JeChange.fr a été contraint de placer en redressement judiciaire l’entreprise localisée à Estillac, dans le Lot et Garonne. Plus de 80 emplois sont concernés par ces difficultés, au sein des deux centres de contacts, le second étant situé au Maroc, à Casablanca.

« Nous travaillions sur un projet de cession en Mai 2022, qui n’a pu aboutir, et nous avons pris ensuite de plein fouet la hausse du prix de l’énergie qui a tué ce marché » précise l’entrepreneur joint ce matin. Comme d’autres courtiers, JeChange tente de remplacer ce secteur de l’énergie par d’autres, comme celui des opérateurs de téléphonie, « mais tout le monde a la même stratégie, confie-t-il et il est difficile, dans un temps si court de bouleverser son modèle ». Confrontés à une hausse massive des coûts de vente de l'énergie, de nombreux acteurs alternatifs n'ont plus aucun intérêt à acquérir des clients; certains les rémunèrent même pour qu'ils cessent d'être des clients. Etonnant. Mais dans d'autres domaines, tel l'assurance emprunteur, la loi Lemoine ouvre de nouvelles perspectives, et va amener des consommateurs à comparer qui apporte le meilleur service, les bonnes garanties, au meilleur prix. JeChange, une marque qui pourrait donc, dans un tel contexte, s'avérer un des actifs intéressants de l'entreprise en redressement judiciaire. JeChange, c'est explicite. 

JeChange, Hélène Bourbouloux s'occupe de tout ?

L'histoire de l'entreprise est instructive puisque DSL Valley, qui en fût le 1er nom, a été historiquement un comparateurs des offres ADSL, et localisé à Astaffort. Ardian était rentrée au capital de l'entreprise en 2016 ( voir le CP ici), Philippe Goold son fondateur est devenu pasteur, un nouveau directeur général ayant été nommé fin 2021(Mathieu Rivière). L'entreprise est également courtier en assurances. La créativité de l'équipe dirigeante et notamment de Gaël Duval se devine au nombre de marques que l'entreprise a déposées et qui exprimaient avec humour et précision que son coeur de métier est d'aider le consommateur à changer de partenaire, bancaire, opérateur en lui simplifiant la vie : Je Change on s'occupe de tout, Trouver sa banque, Le Tour de France du pouvoir d'achat, le tour de France de la réduction de factures font partie des nombreuses marques propriété de l'entreprise. La patte de l'ancien publicitaire se devine: c'est lui qui aurait trouvé le nom LeBonCoin à l'époque où Nextedia conseillait de grandes entreprises.

C'est donc désormais un administrateur membre de FHB (Hélène Bourbouloux), la femme la plus puissante de France (elle est administrateur judiciaire) comme l'a décrite un jour Marianne, qui va tenter de dessiner un nouvel avenir à l'entreprise du Lot et Garonne et à ses presque 100 salariés. Gael Duval, l'entrepreneur aux nombreux projets menés et médiatisés, qui a un temps songé à créer et doter son entreprise de locaux que Jean Nouvel aurait conçus, à Agen est la 1ère victime avec ses salariés du prix de l'énergie et peut-être, comme l'évoquent déjà quelques confrères, d'une attention trop légère aux détails du quotidien, dans un métier et un secteur où le souci du détail, de l'argumentaire téléphonique, du prix du lead etc sont autant de paramètres à suivre comme le lait sur le feu. La visite d'un président (Emmanuel Macron) permet de mettre un coup de projecteur sur une entreprise du digital, le courtage en énergie et dans les assurances est un métier de détails, confirme un confrère.

Tous les courtiers ont-ils autant souffert ?

Peut-être plus prévoyants, des courtiers tel Selectra ne semblent pas connaitre les mêmes difficultés : « Dès Mai 2022, nous avons quasiment cessé toutes nos activités sur ce marché en France, car nous avions anticipé qu’il allait dans le mur, précise Aurian De Maupéou, co-fondateur de l’entreprise : nous développons nos marchés à l’international, dans d’autres pays où les tensions ne sont pas similaires».

L’agilité et la capacité d’anticipation se retrouvent également chez les prestataires en BPO : Au Maghreb, où de très nombreux centre de contacts mobilisaient jusque-là des milliers de télé-conseillers, l’année 2022 a été très mouvementée : en Tunisie, au Maroc, au Bénin, certains spécialistes avaient des plateaux entiers consacrés à l’information et à la vente en appels sortants ou entrants pour TotalEnergies, Engie, GreenYellow. Le premier de ceux-ci a annoncé semaine passée l’arrêt total des activités des call-centers qu'il faisait travailler, jetant un petit vent de panique dans le secteur de l'outsourcing.

Myopla, Vipp-Interstis, dirigés par des entrepreneurs presque quinquagénaires sont parvenus à encaisser ces baisses de volume et à redéployer leurs équipes sur d’autres missions. « L’année a été mouvementée, indique Denis Marsault : nous avons dû parfois switcher les équipes en moins de 3 semaines » Le gain récent de nouveaux clients dans le e-commerce ou la VPC, tel France Loisirs ont permis au Tangérois désormais installé en France de rebondir. A 50 ans, un entrepreneur expérimenté a souvent traversé des crises, connu des marchés en retournement… Même chose pour Charles-Emmanuel Berc, installé au Bénin, au Cameroun et dont certains des centres mobilisaient plusieurs centaines de télévendeurs affectés au marché de l'énergie. Chez Vipp aussi, on a éprouvé la capacité de rebond.

Je change de stratégie, de clients, je sais anticiper..  le motto des entrepreneurs résilients ?

« L’année a été mouvementée », explique Denis Marsault (fondateur de Myopla) - crédit © Edouard Jacquinet

 

Pendant ce temps-là, ça chauffe dans les centres de contacts d’Acheel.

La starlette de l’assurance, ces dernières semaines, c’est Acheel qui aurait conquis cette année presque 100 000 nouveaux assurés, notamment avec des techniques d’acquisition qui font un large usage des mêmes parcours clients que dans le métier du courtage évoqué ci-dessus : une stratégie web et digitale agressive, qui incite le prospect à venir se renseigner sur le site web où ce dernier laisse ses coordonnées après avoir renseigné et qualifié son besoin. S’ensuivent de nombreux appels de la part des télévendeurs d’Acheel, qui débitent avec conviction leur arguments pour conclure la vente et la souscription. 

Efficace, industriel, surtout lorsque des prix d'appels séduisent. Cela fait-il d’Acheel un assureur fiable, performant ?  Les premiers assurés déçus par Acheel commencent à s’exprimer sur les forums, se plaignant d’une moindre réactivité et efficacité, lorsque survient un sinistre. On disposera du retour et des explications sur tous ces points, dès la semaine prochaine, après un entretien exclusif avec l’un des co-fondateurs, Ralph Ruimy. Dans l'assurance, le moment de vérité, celui qui permet de tester l'efficacité de la compagnie, c'est le sinistre, indiquent souvent les assureurs. Acheel, à suivre !

Manuel Jacquinet.

 

 

Photo de une: Station service en Bolivie - crédit © Edouard Jacquinet 

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×