Callity, Educatel, JeChange, 3 mousquetaires à la rescousse des boulangers et des petits patrons

Publié le 06 janvier 2023 par Magazine En-Contact
Callity, Educatel, JeChange, 3 mousquetaires à la rescousse des boulangers et des petits patrons

Depuis l’annonce faite hier par le Gouvernement et Bruno le Maire et relayée sur de nombreux plateaux télé par leur boss, Dominique Anract, les boulangers, mais également les patrons de TPE, peuvent dénoncer leur contrat de fourniture d’énergie en cas de prix prohibitifs*. Ils sont donc trois millions. Trois prestataires plutôt agiles ont déjà prévu des outils, une Hotline et délégué des équipes pour les aider à convertir cette possibilité ou s’y former.

La cuisson des croissants à la boulangerie “La Flûte Enchantée”, à Paris - crédit © Edouard Jacquinet

JeChange, racheté récemment par Selectra a déjà modifié ses argumentaires : joint ce matin par notre équipe, Anass, le télévendeur qui prend notre appel sur une plateforme téléphonique située au Maroc, nous confirme que JeChange est en capacité de dénoncer le contrat d’un boulanger. Très professionnel, ce télévendeur qui travaille chez ADM Value pour le compte de Selectra nous confirme et déroule son argumentaire : « Avez-vous un contrat uniquement pour de l’électricité ou du gaz également ? Oui je peux vous aider à changer de fournisseur, dans un cadre légal, nous avons besoin de valider 7 points ensemble par téléphone. Je vous rappelle à Heure H et nous ferons ceci ensemble ». Service accessible au : 01 86 26 52 69

Chez Educatel, le leader en France de la formation, on prépare une formation dédiée et adaptée aux boulangers et patrons de TPE, qui sera disponible dès mercredi 11 Janvier : « les boulangers, petits patrons et artisans sont demandeurs de formation car ils constatent que leur métier évolue radicalement et qu’ils doivent donc élargir leur panel de compétences. Devenir des juristes et négociateurs émérites. Nous avons imaginé un Kit de formation, qui comprend : une analyse du contrat existant réalisé par un expert énergie afin de savoir si l’on rentre bien dans le cadre du prix prohibitif évoqué hier (280 euros le megawatt/heure), les courriers de résiliation, l’assistance au suivi de la démarche dont une exclusivité qui est une grande première : l’enregistrement de l’appel de résiliation » précise Delphine Dubois, directrice commerciale de l’entreprise.

 Le kit et la formation, dont les contenus sont en cours de validation par le service pédagogique d'Educatel (Skill & You) devrait être commercialisé 350 euros, réglable par téléphone uniquement lors de la commande et comprend le kit évoqué, l'outil de reconnaissance des éléments importants compris dans la facture (OCR), l’enregistrement des appels émis au service client du fournisseur d’énergie pour conserver une trace de l’appel de résiliation. Les outils d’enregistrement sont décisifs sur un tel sujet car la conversation téléphonique peut faire office de preuve, avec notre système ». Pour joindre Educatel sur cette offre : 01 46 00 68 98

Callity, éditeur de logiciels français de speech analytics a déployé une solution en exclusivité pour Educatel. “Nous enregistrons la conversation passée au service client du fournisseur d'énergie, identifions les noms de l'appelant et du récepteur de l'appel afin d'avoir une preuve vocale et écrite de la conversation. Celle-ci est stockée dans le cloud. Pour simplifier, il s'agit presque d'un courrier vocal recommandé adressé à la société que l'on désire joindre et comprenant toutes les informations nécessaires pour être traitée”

Les experts comptables peuvent également vous aider comme le précise Dominique Anract, joint par nos soins : “Ils disposent en général des factures de leurs clients et peuvent donc initier la démarche pour le comte de ceux-ci. Par ailleurs, les préfectures ont toutes été mobilisées pour renseigner, au niveau local, l'entrepreneur désireux d'actionner ce changement de fournisseur." Le patron de la Confédération a été très mobilisé ces derniers mois sur ce sujet et espère recruter et faire adhérer de nouveaux boulangers à la Confédération. “Ils ne se rendent pas toujours compte du travail que nous réalisons.” A Bercy, l'ancien judoka reconnait que les cabinets des Ministres ont été plus accessibles que ne le sont parfois.. les services clients des grands énérgéticiens. Arpine Gzryan et tous nos interlocuteurs ont travaillé avec diligence, complète-t-il.

Il n'y a pas que les patrons qui s'interrogent sur les hausses du prix de l'énergie, les salariés aussi. Une boulangère à la Flûte Enchantée - crédit © Edouard Jacquinet

 

Un peu d'histoire : Quand les prix de denrées indispensables sont régulés : Le 15 novembre 1793, la Convention a promulgué un article qui imposait un pain unique composé de son, de froment et de seigle “tous les boulangers seront tenus, sous peine d'incarcération, de faire une seule et bonne espèce de pain”. A partir de 1813, Bonaparte a fixé le prix du pain avec l'aide de quatre boulangers choisis en présence du Préfet de Police, en fonction du prix de la farine. Depuis l'entrée en vigueur de l'ordonnance n° 86-1243 du 1er décembre 1986, le prix du pain est fixé librement.

 

Photo de une : Xavier Pinon (co-fondateur de Selectra) Wilfried Perez (Directeur ADM Value) et Nicolas Panel (Fondateur de Callity) - crédit © Edouard Jacquinet

*Bruno Le Maire à Bercy, a réclamé "la fixation d'un tarif de référence de l'électricité et du gaz, règlementé et encadré, qui serve de calcul à la mise en place d'un + contrat énergie responsable + acceptable" par les entreprises. (source, la Dépêche)

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×