Apprentissage de la langue française : France Compétences suspend la certification du Certificat Voltaire (RS 5199)

Publié le 12 octobre 2022 par Magazine En-Contact
Apprentissage de la langue française : France Compétences suspend la certification du Certificat Voltaire (RS 5199)

Le 2 Septembre, France Compétences a sanctionné d'un carton rouge le Projet Voltaire et son certificat du même nom, pour contrôles trop lâches et pas suffisamment rigoureux des organismes de formation qui s'en servent pour faire financer des formations qui n'ont rien à voir avec l'orthographe et la maitrise de la langue française. “Les fraudes au CPF déclenchent des réactions brutales” selon Charles-Henry de La Londe, directeur de la communication de Woonoz. Le certificat Le Robert n'a pas connu la même mésaventure.

« C’est la mauvaise nouvelle de la rentrée » indique un porte-parole de Woonoz, l’entreprise lyonnaise bien connue dans le secteur de la formation et de l'EdTech qui forme par an plus de 80 000 stagiaires et salariés à l’apprentissage de la langue française et à la maitrise de l’orthographe.

Depuis le 2 Septembre 2022, le certificat Voltaire, la certification (propriété de Woonoz) n’est donc plus finançable sur les fonds CPF. France Compétences, l’Autorité Nationale de Financement et de régulation de la formation professionnelle et de l’apprentissage a ôté sa Certification au Projet Voltaire. L’entreprise Woonoz a entamé des démarches auprès de France Compétences pour parvenir à le restaurer. Les salariés, les étudiants qui préparent les concours des grandes écoles, et auxquels une certification de leur niveau d'orthographe et de maitrise de la langue française est de plus en plus exigé, les demandeurs individuels qui se sont engagés dans un parcours de formation d'apprentissage de la langue française, ne peuvent plus utiliser le projet Voltaire, sanctionné par le certificat du même nom.

La Certification Le Robert, à laquelle mènent notamment les formations et parcours d’apprentissage Orthodidacte (groupe Educlever) est donc la seule certification finançable actuellement sur les fonds de formation pour faire reconnaitre son niveau de maitrise de la langue française. 

Ce qui s'est passé: 
La suspension de la certification du Certificat Voltaire serait justifiée par des pratiques de certains organismes de formation qui auraient utilisé le Certificat Voltaire pour former à d’autres métiers et qualifications, le tout dans un contexte tendu et donc surveillé : les fraudes au CPF devenant industrielles, les détenteurs des Certificats doivent, selon France Compétences, contrôler l’activité et les pratiques des organismes de formation qui y préparent. “Pas simple, déclare le représentant de Woonoz, car plusieurs milliers d’organismes préparent à notre certificat et pour certains, l’apprentissage de la langue française est leur cœur de métier”.

Dans le secteur des centres de contacts et du BPO, par exemple, la quasi-totalité des grands prestataires et spécialistes du BPO ( Comdata, Majorel, Teleperformance, Webhelp etc..) travaillent soit avec l’un ou l’autre des acteurs sus cités. Avec comme objectif de développer la maitrise de la langue française pour leurs agents, rédacteurs de mails, etc..Lire ici la réaction de Charles-Henry de La Londe, président de la Fondation Voltaire sur le contexte installé par France Compétences.

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×