Tour Eiffel – les pistes pour rendre l’attente plus agréable

Le 23 avril 2019 par Magazine En-Contact

Une file indienne de dizaines, de centaines, parfois même de milliers de personnes qui s’entortille aux pieds da la dame de fer… dans le froid, la pluie, sous la neige… pendant des heures. L’accueil de la Tour Eiffel est indigne de son statut. D’importants changements sont à l’étude – et les problématiques ne sont pas que techniques.

La file qui mène aux ascenseurs de la Tour Eiffel ne sera plus un chemin de croix, à en croire la ville de Paris, qui a lancé pour 2017 un grand chantier de rénovation de l’accueil du monument. « Nous devons faire de ce beau monument emblématique un monument du XXIe siècle », affirme Jean-François Martins, l’adjoint au tourisme de la Maire de Paris. Il était temps. En effet, la Mairie de Paris, propriétaire à 55% de la SETE (Société d’Exploitation de la Tour Eiffel), veut saisir l’occasion du renouvellement de la délégation de service public fin 2016 pour susciter de nouvelles initiatives, quitte à chambouler l’actionnariat de la SETE pour en devenir seule propriétaire et changer son statut… ainsi donc que les procédures d’appels d’offres.
L’objectif à terme est de créer un véritable accueil, avec guichet de renseignements, stands de vente de billets, commerces, sites de restauration…
Mais les solutions pour que l’attente des 7 millions de visiteurs annuels du monument soit rendue moins pénible sont difficiles à trouver : soit un hall d’accès couvert est créé en surface, et c’est la perspective monumentale qui est perturbée, soit il est créé en sous-sol, comme au Louvre, et c’est la structure de la tour elle-même qui est fragilisée.
Une solution en apparence très simple pourrait permettre de diminuer fortement l’attente au guichet : favoriser la billetterie en ligne, qui ne représente aujourd’hui que 20% des entrées. Mais si ce chiffre est si peu élevé… c’est parce qu’il résulte d’un accord avec le personnel, prévoyant la limitation des ventes en ligne à cette proportion afin de protéger l’emploi…
Autre possibilité envisagée : proposer des créneaux de visite par tranches horaires prédéterminées, ce qui permettrait de fluidifier l’attente.

Par Manuel Jacquinet

Contre toute attente, par Manuel Jacquinet et Frédéric Durand, éditions Malpaso

En lire plus sur le livre Contre toute attente, ici.
Je le veux !

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire