Marlène Dolveck, Rémy Béal, Andrea Guerra, Cédric Quintard… Le mercato du 11 février 2020

Le 12 février 2020 par Magazine En-Contact

Ceux qui s’occupent de service ou d’expérience client et qui ont bougé. (Il ne faut pas croire tout ce qui est écrit sur Linkedin.)

Mauro Governato va diriger le Peninsula à Paris

Arrivant de Milan où il dirigeait l’hôtel Four Seasons depuis 2014, Mauro Governato vient prendre à Paris la tête du Peninsula, un des douze palaces parisiens. Cet Italien, 55 ans, fils d’industriels du riz, signale les Echos, a 35 ans d’expérience. Il est passé par Lisbonne et Terre Blanche en Provence pour la même enseigne. Ce qui a conduit les propriétaires du groupe Peninsula, Katara Hospitality et The Hongkong and Shanghai Hotels, à aller le chercher chez la concurrence. Avenue Kleber, face au musée Guimet, dans un bâtiment qui abritait récemment la CCI de Paris, il devra porter son établissement à la hauteur de celui de Hongkong, fréquenté par les stars du cinéma local. Comme un certain Carlos Ghosn, il aime toucher du terrain, donner un coup de main à une femme de chambre ou un chef étoilé. « Il a le sang chaud, mais il aime les gens », dit de lui un consultant qui a travaillé sur ce projet.

Andrea Guerra chez LVMH Hospitality Excellence

L’ancien patron de l’enseigne gastronomique Eataly se voit confier par Bernard Arnault la direction générale de la nouvelle entité composée des Hôtels Cheval Blanc et de Hôtels & Trains Belmond. Ce pro de l’hôtellerie a été dix ans DG du groupe Luxottica puis conseil en stratégie du gouvernement italien jusqu’en 2015.

Isabelle Hervouet chez Corsair

La diplômée de l’Inseec et de l’université de Berkeley, venue d’Orange, a exercé chez Noos au marketing, avant d’être nommée directrice digitalisation et omnicanalité de Bouygues Telecom en 2012. Elle a été vice-présidente ventes, innovation et expérience client chez ING-Bank en 2014. Puis chez Unibail en 2016 à la direction digitale, acquisition et engagement client.

Alexis Vovk chez Total

Il sera DG marketing & services du pétrolier, membre du comité exécutif.  Diplômé de l’Essec Business School, il a commencé chez Total en 1991, fût directeur en Zambie en 2007, au Kenya en 2010, au Nigeria en 2013. En 2016, retour au siège comme directeur France et président du marketing France, chargé des activités opérationnelles du groupe. Il avait intégré en 2019 le comité directeur de la branche marketing et service.



Elodie Perthuisot chez Carrefour

La diplômée de X-Mines et MBA de l’ESCP Europe devient directrice exécutive e-commerce France, tout en restant directrice marketing et client France, à ce poste depuis 2018. Elle est passée par la dircom du ministère de la Culture et de la Communication, avant d’intégrer la Fnac en 2012. Elle y a pris la direction produits, chargée de la politique commerciale web et en magasins. Chez Fnac Darty, elle était directrice commerciale.

Marlène Dolveck chez Sncf Gares & Connexions

La titulaire d’un exécutive MBA de l’Edhec, plus un master spécialisé en banque à HEC, a enseigné l’économie avant d’entrer au Crédit agricole. Elle le quitte pour la Poste où elle sera notamment directeur des opérations. Depuis 2017, elle était directrice omni canal, membre du comité exécutif et de la banque de détail HSBC France.

Jérôme Arnac rejoint Coyote

Le diplômé de Polytechnique et Telecom Paris, 42 ans, a travaillé pour Debitel et neuf Telecom. Il a été directeur de La Poste Mobile, chargé des ventes digitales, du marketing et de la communication. Puis il a rejoint Elis, comme directeur de l’expérience du groupe.

Cédric Quintard rejoint Teleperformance

L’ex-directeur commercial d’Eodom rejoint la direction commerciale de Teleperformance France, au poste de directeur de marché.

Rémy Beal en transit

L’ex SVP EMEA de Concentrix aurait quitté le numéro 2 mondial des centres de contacts et serait chez… C’est à lire dans le prochain Bottin du service et de l’expérience client dont l’actualisation est en cours. Merci d’actualiser vos données si vous avez vocation à y être mentionné ou cité.



Emmanuel Sauvage, Evok Hôtels Collection

(Celui qui fluidifie l’expérience client, Paris 16, entre autres… 🙂
Caméléon, dit de lui les Echos. Le directeur général et cofondateur de Evok Hôtels Collection, en 2014, exerce ses talents au restaurant de l’hôtel Brach dans le 16ème arrondissement de Paris comme chez Sinner dans le Marais. Il rebondit Cour des Vosges avec un nouvel établissement de 12 chambres, dans un immeuble classé du XVIIème siècle. Sixième lieu sous sa coupe, donc. Le natif de Châteauroux est passé par l’école hôtelière blésoise, avec un BTS gestion qui l’a mené à la direction des Hôtels de Paris dès ses 23 ans. Il gère un quatre étoiles à la Bastille, assorti d’une galerie d’art, ensemble que lui a confié le propriétaire d’hôtels Guy de Durfort. Le Burgundy à la Madeleine, de 2010 à 2013, a été un tremplin pour sa carrière. Il a su concilier dans les boutiques hôtels le service et la décoration. Rebelote avec le Nolinski, un immeuble de bureaux reconverti, où Emmanuel Sauvage a dû partir d’une page blanche. En contact avec des curateurs, aux frontières de l’art, il cherche à surprendre des clients qui sont déjà allés partout. Au Brach, le cadre de l’hôtel est un ancien centre de tri de la Poste ; on y trouve un Spa et une piscine… qui ont donné une forme de coup de vieux au Ken Club, un club de remise en forme auquel le Brach a raflé quelques clients.

 

Photo de Une : Le syndicat des prestataires : 3 générations de grands dirigeants sont présentes sur cette photo. Patrick Dubreil, Maxime Didier, Sophie de Menthon et Laurent Uberti ont été ou sont des dirigeants de ce syndicat français, qui est une exception mondiale. Aucun autre pays dans le monde ne possède un syndicat de ce type – © Emil Hernon

Consulter les récents Mercato, ici.

 

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire