Droit de réponse – “Frédérick Bottius & Brice Jammet mis en examen dans l’affaire Capline Pau”

Publié le 06 juin 2012 par Magazine En-Contact
Droit de réponse – “Frédérick Bottius & Brice Jammet mis en examen dans l’affaire Capline Pau”

A la demande des intéressés nous publions le droit de réponse qu’ils nous ont transmis

L’article publié dans le bulletin d’informations du magazine en-Contact « Plates-formes » n°29, édition du 31 mai 2012, en page 1, sous le titre « Frédérick Bottius et Brice Jammet mis en examen dans l’affaire Capline Pau», nous met personnellement en cause et appelle de notre part la rectification suivante. Il y est écrit que l’audience du 22 mai devant le tribunal de Pau (en réalité la Chambre de l’Instruction de la Cour d’Appel) a « révélé deux nouvelles mises en examen pour escroquerie et abus de confiance, celles de Frédérick Bottius et Brice Jammet, anciens dirigeants de Capline Pau. » Or c’est inexact : nous avons certes été entendus par le juge d’instruction mais nous n’avons pas été mis en examen pour les faits d’escroquerie et abus de confiance évoqués dans votre article, le statut de témoin assisté nous ayant été accordé. Cela signifie que le juge d’instruction n’a pas estimé disposer d’indices suffisants pour nous mettre en examen pour ces faits, et pour cause. Ainsi et plus généralement nous contestons fermement toute implication dans l’affaire pénale en cours dénommée par vous « affaire Capline Pau.»

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×