Un travailleur français sur quatre démissionne (rait) dans les 90 jours suivant le début de son contrat

Le 11 février 2020 par Magazine En-Contact

Une récente recherche (laquelle ?) révèle qu’un nouvel employé sur quatre démissionne dans les 90 jours suivant le début de son contrat. D’après une étude menée (laquelle ?) auprès de 301 directeurs RH et de 1 505 employés en France, l’absentéisme au travail a connu une augmentation de 39 % au cours de l’année dernière.

Station F – © Edouard Jacquinet

23 % des employés interrogés ont mentionné des problèmes liés au travail comme raison justifiant leur absentéisme, tandis que 19 % des absences étaient attribuées à un burnout et 10 % à des problèmes de santé mentale. Autoriser le télétravail permet aux employés d’améliorer l’équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle, d’économiser du temps et de l’argent en évitant les transports et de réduire leur niveau de stress. L’étude révèle également que 21 % des entreprises autorisent actuellement le télétravail et que cette pratique a eu des retombées très positives sur les taux d’absentéisme.
Employés disposant d’options de travail à distance ou de télétravail : taux d’absentéisme de 2 %.
Employés pouvant occasionnellement travailler à distance : taux d’absentéisme de 1,2 %.
Employés ne disposant d’aucune option de travail à distance : taux d’absentéisme de 4,3 %.

Le départ des employés lors du premier trimestre est une réalité à laquelle les entreprises sont confrontées, c’est pourquoi TIG explore les principaux facteurs pouvant aider les entreprises à garder leurs talents pendant une année qui s’avère déjà difficile.

La rédaction d’En-Contact a reçu hier, comme d’autres médias nous supposons, ce communiqué de presse a priori intéressant. Il se fonde sur une étude dont ni la méthodologie ni la récence ne sont mentionnées ou précisées. Peut-on suggérer à cette entreprise, qui a payé un cabinet d’études, un attaché de presse et certainement un ou une directrice de la communication pour superviser le tout, de respecter un principe basique ? Le journaliste a encore besoin de données factuelles pour étayer un propos ou relayer une brève. « Selon l’étude faite sur internet auprès de 2300 robots sollicités par Yougov et supervisés par le cabinet d’études Tartiflette, on s’autorise à penser que… », c’est un peu léger. Comme le sujet est cependant d’actualité et aurait mérité un peu plus de travail fouillé, vous pouvez découvrir les recommandations suggérées par TIG.

NB : TIG, nom de code que nous avons donné à cette entreprise qui a émis ce communiqué de presse puissant. A quand une écologie des relations presse ?

****

La suite du communiqué de TIG :

Rappelez à votre personnel pourquoi il fait bon travailler pour votre entreprise :
N’oubliez pas qu’à l’instar de vos employés, qui se vendent auprès de vous, vous devez à votre tour leur vendre votre entreprise. Pour retenir vos employés, rappelez aux membres de votre équipe les avantages que vous leur offrez et mettez en avant ce qui distingue la culture de votre entreprise.

Offrez des perspectives d’évolution professionnelle :
Si vos employés ont l’impression de stagner au sein de votre entreprise, ils sont plus enclins à démissionner. Si vous percevez chez vos employés un potentiel d’évolution professionnelle, veillez à les tenir informés des perspectives de carrière lors des entretiens de performance. Aidez-les prendre conscience des récompenses réalistes qui les attendent à l’avenir, qu’il s’agisse d’une promotion, d’une augmentation de salaire ou d’une prime. Cela est valable pour les employés faiblement rémunérés comme pour les cadres supérieurs, susceptibles d’avoir l’impression qu’ils ont déjà atteint leur plein potentiel au sein de l’entreprise.

Participez à la formation et au renforcement des capacités de vos employés :
Veillez à encourager chaque employé à apprendre et à évoluer au sein de votre entreprise afin de continuer à stimuler votre personnel tout en développant ses capacités. Ainsi, vous préservez leur motivation et les incitez à continuer de travailler pour vous, tout en aidant votre entreprise à créer une équipe plus complémentaire.

Réévaluez leur rémunération :
Le salaire est un autre aspect important de la satisfaction au travail. Ne partez pas du principe que vos employés sont satisfaits de leur rémunération. Revoyez souvent votre structure salariale afin d’offrir à vos employés des salaires et des avantages compétitifs.

Reconnaissez le travail accompli :
Un brin de reconnaissance fait des prouesses en matière de réduction du turnover du personnel. Lorsque votre équipe fait du bon travail, n’hésitez pas à montrer ouvertement votre satisfaction.

Embauchez d’emblée les bonnes personnes :
En embauchant dès le départ une personne correspondant parfaitement au poste, vous réduirez votre taux de turnover du personnel et économiserez en frais de formation à long terme. Revoyez régulièrement vos politiques de recrutement ainsi que le taux de turnover du personnel pour vous assurer d’engager la personne idéale pour le poste et faire en sorte qu’elle reste à vos côtés.

Utilisez pleinement le potentiel de vos employés :
Les employés peuvent perdre toute motivation au travail s’ils ne sont pas suffisamment stimulés. Si vous disposez d’employés prometteurs, veillez à utiliser pleinement leur potentiel, sans quoi ils risquent de se tourner vers une autre entreprise qui s’en chargera à votre place.

Partagez votre vision :
Les employés font souvent preuve d’une plus grande motivation au sein de leur entreprise lorsqu’ils savent qu’ils font la différence et que leur travail a du sens. Veillez à partager votre vision globale avec votre équipe, pour que chacun visualise le rôle qu’il doit jouer.

****

TIG, le commanditaire de cette étude intéressante, aide des entreprises telles qu’Amazon, Serco, Teleperformance ou Barclays à repenser leur espace de travail, afin de favoriser la flexibilité et donc la performance de l’entreprise. TIG s’est installé récemment à Paris. On espère donc que le space planning des bureaux, lorsqu’il est organisé par TIG est effectué de façon plus rigoureuse.

Par le service Fact-Checking d’En-Contact

Photo de Une : Station F – © Edouard Jacquinet

Lire plus d’articles du service Fact-Checking, ici.

 

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire