Innso s’installe en sérieux concurrent de Zendesk et d’iAdvize, avec son desktop omnicanal

Publié le 17 mars 2021 par Magazine En-Contact
Innso s’installe en sérieux concurrent de Zendesk et d’iAdvize, avec son desktop omnicanal

C’est l’histoire d’une brune qui ne compte pas pour des prunes et aura bouclé son année 2020 sur un CA réalisé de plus de 5 millions d’euros, en croissance de 35 %; malgré le confinement.

Ana Athayde
Ana Athayde – © Edouard Jacquinet

La directrice générale d’Innso -et l’équipe resserrée qu’elle manage en Europe- auront bouclé l’année fameuse qu’a été 2020… en dépassant l’objectif de CA qu’elle s’était donné ! L’ex-Novagile (filiale de Sitel) propose un outil desktop qui aide les téléconseillers de centres de contacts à mieux gérer les mails et contacts, tous canaux confondus, en optimisant et le temps de réponse et le respect des SLA (service level agreement). Un sujet bigrement d’actualité puisque les services clients et avant-vente de nombreuses entreprises sont débordés de contacts, qui arrivent et entrent par toutes les “portes” : messaging, e-mails, SMS.
Vous ne croiserez pas souvent Ana dans les raouts et pince-fesses, ce n’est pas le style de la franco-portugaise. Mais, en très résumé, Ana a travaillé dans la e-réputation, a vendu son entreprise de web analytics et de surveillance du web social à un éditeur de logiciels avant de rejoindre la filiale de Sitel, un groupe où l’entreprise a cependant toute son autonomie commerciale et de R/D, un point essentiel.

A ce stade de développement et de CA, bien évidemment, la comparaison ne tient pas face à Zendesk mais sur la couverture fonctionnelle de l’outil et son efficacité, les gains de performance apportés dans les centres de contacts significatifs sont réels et tangibles. On n’est pas, à la rédaction d’En-Contact, de grands amateurs de la préz’ slides à tout prix, mais celle qui suit a le mérite d’être claire et d’étayer ce qui est évoqué ci-dessus. Voici l’exposé d’Ana Athayde, au Forum de l’expérience client, à La Baule en 2019, sur la collaboration avec Direct Assurances.
Les concurrents d’Innso, en grossièrement résumé, pourraient être un Zendesk, mais conçu pour des agents de centres de contacts, c’est à dire en tenant compte des contraintes propres à l’exercice de ce métier : lorsque l’agent a 6 fenêtres ouvertes à l’écran pour être en mesure de répondre au client ou de disposer de l’historique de la relation avec lui, ne lui demandez pas d’être efficace, rapide, empathique et de faire court. Ou bien encore un easiware, qui n’est pas encore installé à l’international ou iAdvize. C’est en Chine et en Allemagne qu’Innso a précisément conclu des signatures importantes, l’an passé, en sus de celles réalisées en  France. Vendre à des chinois en 2020, c’est remarquable et bon pour le rééquilibrage de notre balance des paiements. Ana et Nicolas Raffin (le fondateur d’Innso ) travaillent l’un en Europe et le second aux USA et constituent donc l’un des attelages à suivre pour l’année en cours.

Depuis la publication de cette actu hier,  iAdvize nous fait savoir qu’eux également sont présents à l’international: à Boston, donc aux Us et ailleurs. On attend le CA de 2020 ? réalisé par le digne représentant de la tech à Nantes.

Par la rédaction d’En-Contact

Découvrez ici d’autres femmes qui comptent dans l’expérience client.

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×