En Direct du Cap : Grilles salariales : des agents du call center de la police du Cap attaquent le Préfet en justice

Le 14 novembre 2011 par Magazine En-Contact

28 agents de la hotline de la police du Cap ont saisi le tribunal du travail (Labour Court) pour dénoncer leurs grilles salariales. Le Préfet de Police national, le Préfet de Police de la province de Western Cape sont mis en cause pour avoir cautionné des pratiques salariales discriminantes : les 28 agents (ayant le statut de policiers pour la plupart d’entre eux) sont restés au 3e niveau de la grille alors que des renforts recrutés quatre ans plus tard et sans expérience particulière du métier sont eux entrés directement en niveau 5. Certes, il ne s’agit que de deux niveaux dans la grille, mais au-delà de l’incohérence de cette politique, un sou est un sou… surtout quand on gagne 185 euros nets par mois.
Et dans un pays où le taux de criminalité est parmi les plus élevés au monde (on parle d’une moyenne de 50 homicides par jour…), le fait que ces conditions de travail, et un équipement vétuste selon les plaignants, avec des ordinateurs poussifs, « allongent les files d’attentes, décourageant bon nombre d’appelants qui abandonnent leur appel » et qu’au bout du compte les policiers « ne se rendent tout simplement pas » sur les scènes de crimes, fait légèrement désordre.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire