Droit de réponse – WebHelp

Le 16 novembre 2012 par Magazine En-Contact

À la suite de notre article, nous publions le droit de réponse à la demande de la société Webhelp.
Publié le 17 novembre 2012 à 14:45

[divider top=”0″]

La direction de Webhelp souhaite apporter les rectificatifs suivants aux informations publiées hier dans le magazine En-Contact:

“Le groupe France Telecom et Webhelp entretiennent depuis 9 ans des relations commerciales de bon niveau dont l’arrêt total n’est nullement envisagé.
Le groupe France Telecom nous a indiqué que le contexte très particulier de la filière Télécommunication provoquera une baisse des besoins sur l’année 2013
Webhelp n’a pas 1800 positions de travail pour le groupe France Telecom comme mentionné dans l’article mais moins de 500.
Webhelp a réalisé une année 2012 tout a fait conforme à son budget grâce notamment au gain de 17 nouveaux clients, des secteurs privés et publics, venus notamment compenser les baisses de flux de la filière Télécommunication
L’année 2013 offre moins de visibilité tant la conjoncture est difficile pour le secteur des centres d’appels. Dans ce contexte, le groupe a pour ambition de poursuivre son développement international, après une première ouverture réussie en Belgique”

La Direction de la Communication
Olivier Duha – Co-Fondateur
Jeremy Come – Directeur de la Communication

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

4 réponses à “Droit de réponse – WebHelp”

  1. Tout à fait d’accord, le droit social devient un grand n’importe quoi ! Des salariés qui prennent des mandats (CE/DP/CHSCT/SYNDICAT) uniquement pour pouvoir devenir des collaborateurs “protégés” et mettre en oeuvre leur pouvoir de nuire dans un seul et unique but, mieux négocier “leurs” avantages, “leurs préoccupations” et “leurs” départs moyennant finance.

    Que penser des IRP/Syndicalistes qui lors des mouvements de grèves et ou des débrayages à répétitions (par ailleurs souhaités par vous et uniquement vous et sans aucune considération de l’impact sur le client) vous déposez des délégations alors que nous perdons nos salaires ?

    Que penser quand lors des élections vous mettez en avant des réalisations et des projets bien loin des réalités et qui ont, à mon sens, motivés certains donneurs d’ordre à aller vers des pays du Maghreb, ou, il est clair que les collaborateurs ont, eux, peut être mieux compris que nous l’essence même de nos emplois ?

    Nous opérons dans un secteur ou l’on recrute sans qualification, nos parents étaient maçons, carreleurs, femmes de ménages et avaient bien compris que prendre leurs patrons en otage en menaçant de grèves ou maltraiter l’image de leurs sociétés ne les conduiraient inexorablement qu’à une chose -> perdre leur emploi faute de clients.

    La compétitivité tout le monde en parle, mais personne ne veut vraiment sacrifier ses acquis, surtout pas les “élus” de ce nouveau système un peu pourri qu’est la “politique en entreprise”.

    Longue vie à notre industrie, ses emplois, ses évolutions de carrière et aux clients qui nous permettent d’avoir un job, certes pas très bien payé, mais qui permet de nourrir nos familles.

    Réveillons nous, et faisons parti de ceux qui construisent l’avenir au lieu de détruire l’emploi en France à grand coup de revendications ridicules.

  2. j’ai une réponse pour toi camarade syndicaliste : TOI !

    TOI qui ne prends plus d’appels depuis longtemps

    TOI qui passe ta vie dans des sois disant réunions

    TOI qui pose des tes délégations quand ça t’arrange pour ta vie privée

    TOI qui échappe a tout grâce à tes mandats qui te protèges

    TOI grâce a qui mon job et mon métier est considéré comme nul

    Sur mon site il y a une bande de sois disant ‘Représentants du Personnels’ qui en fait représentent surtout eux même, on ne les vois jamais, il vivent entre eux, même pas capable de porter des revendications. Ils ont été augmentés comme par hasard ou reçu des nouveaux postes par la direction qui a compris ce qu’ils cherchaient vraiment… une grosse blague ! Et regardez chez Bricorama et le travail du dimanche Pfffff

    Ma question camarade syndiqué : Tu as fais quoi exactement en 2012 pour défendre nos emplois en France et le made in France ? Donne moi juste 3 exemples concrets

  3. Qui peut dire que tel ou tel s’en sort bien dans ce marche de dupe, car même ceux qui ont résigné un contrat avec Orange ont dû le faire en courbant l’échine, parlez- nous un peu de tarif, monsieur Jacquinet, dites qui va facturer à plus de 25 euros de l’heure ? Ce qui est sur, c’est que le pouvoir d’achat des salaries va continuer à baisser sur l’autel de la compétitivité.

    Bonne journée,
    Nicolas

Laisser un commentaire