Un centre d’appels publie son palmarès des appels absurdes au 911 pour l’année 2017

Le 2 avril 2019 par Magazine En-Contact

Après celui de Chatham en 2012, découvrons de nouveau avec ce palmarès à quel point la gestion des appels d’urgence n’est pas un métier facile : le plus important centre d’appels d’urgence de la Colombie-Britannique a publié sa liste d’appels absurdes pour 2017. Ceux et celles qui répondent au téléphone affirment qu’il met aussi en lumière le danger que représente ce type d’appel.

Emergency Communications for B.C. (E-Comm) indique dans un communiqué :

En 10e position sur sa liste annuelle d’appels nuisibles : toutes les personnes ayant composé le 911 pour confirmer l’heure après le retour à l’heure normale cet automne.
En 9ème position : ceux et celles qui ont appelé pour savoir si la loi interdit de faire la lessive après 18h, pour savoir si les ratons laveurs sont dangereux, pour demander pourquoi une station-service refusait d’accepter les paiements en monnaie ou s’il était nécessaire d’accrocher un écriteau portant l’inscription « fermé » sur la porte de la toilette d’une plage.
En 5ème position, se trouve la personne ayant téléphoné parce que quelqu’un avait garé sa voiture sur sa place de stationnement, immédiatement suivi, en 4ème position, par les propriétaires se plaignant de locataires ayant déménagé sans leur laisser la clé du logement. A la 3ème place, le cas d’un client frustré qu’un restaurant lui ayant servi de la nourriture immangeable n’ait pas voulu le rembourser.
Un automobiliste ayant rapporté qu’un autre conducteur refusait de déplacer sa voiture devant une pompe à essence a obtenu la 2ème place alors que la dame ayant composé le 911 parce qu’un salon de beauté refusait de changer la couleur de son vernis à ongles s’est classée en tête du palmarès.



Christie Duncan, l’employée d’E-Comm qui a pris l’appel de la dame, affirme que c’est seulement un exemple parmi tant d’autres et soutient que ce type d’appel l’empêche d’aider quelqu’un qui se trouve vraiment en situation d’urgence.
« Et croyez-le ou non, ce n’était pas première fois que quelqu’un appelait au sujet de la couleur d’un vernis à ongles », a ajouté Mme Duncan dans le communiqué.
La porte-parole du centre, Jody Robertson, a rappelé que le 911 devait être utilisé pour « joindre la police, les pompiers ou les services médicaux en cas d’urgence et non comme un service de plaintes ou de renseignements généraux ».
E-Comm traite environ 1,36 million d’appels chaque année provenant de collectivités situées partout en Colombie-Britannique.

Source :
Radio Canada, décembre 2017.

 

Retrouvez plus de Plus belle la vie dans les centres d’appels, ici.

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire