Tester la télévente en Afrique de l’Ouest, c’est l’adopter

Le 27 mai 2019 par Magazine En-Contact

© Emil Hernon

Et y devenir accro !

Tout le monde a entendu un jour les paroles et la musique d’Africa, le tube du groupe Toto. On pourrait songer que les paroles du refrain, qui évoquent évidemment une relation amoureuse, décrivent l’addiction susceptible de s’emparer des marques et entreprises qui choisissent d’y installer leurs plateformes de télévente : « It’s gonna take a lot to drag me away from you ».

De grands énergéticiens, des opérateurs télécom, des réparateurs de pare-brises… les plateaux bruissent d’argumentaires pour tout type d’entreprises. Fabrice, chef de plateau d’Intertis a quitté son Cameroun natal pour créer, from scratch, les deux premiers centres de contacts de l’entreprise qui l’emploie. « Les Béninois sont plus émotifs que les Camerounais, ils sont également plus respectueux de l’autorité mais, ces différences une fois posées, c’est passionnant de prendre sa part dans le développement d’autres pays, comme ce que nous faisons ici. »

© Emil Hernon

L’entreprise emploie sur place plus de 600 personnes sur place, 8 mois à peine après sa création dans le pays et elle continue de recruter. On a donc revêtu, ce jour, le tee-shirt local qui annonce les opérations de recrutement et que portent les agents de sécurité à l’entrée des locaux : on ne plaisante pas ici avec les normes PCI-DSS.

Dans deux jours ouvre le Sarcca où l’on évoquera ces sujets. « It’s gonna take a lot to drag you from the sub-saharian call centers », pourrait, fort à propos, en être la bande-son.

Par Manuel Jacquinet

Légendes Photos :
• En quelques années, et sous l’impulsion du Président Patrice Talon, le pays a fait un réel bond en avant, permettant la création de zones tertiaires situées à 200 mètres à peine de l’Océan Atlantique.
• Le rédacteur en chef d’En-Contact avec les « bodyguards », chez Vipp-Interstis.


La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire