Grosse carambouille à l’auto-école Gavarni (Paris 16)…

Le 7 octobre 2016 par Magazine En-Contact

beaucoup de chèques encaissés, zéro leçon de conduite donnée !

Jean-Pierre Duclovel, le dirigeant de l’auto-école Gavarni, située à Paris 16e dans la rue du même nom devrait prendre… des leçons de conduite (au sens littéral du terme, à savoir qu’il se conduit très mal) :

Depuis plusieurs mois, ce dirigeant d’auto-école fait en effet signer des contrats à ses clients avec des packs incluant des leçons de conduite, encaisse les chèques correspondant et s’arrête là ! Aucun moniteur de conduite disponible, porte de l’auto-école toujours fermée et des clients floués et volés qui commencent à enrager de trouver porte close. Le téléphone de l’auto-école ne répond jamais, le dernier moniteur en date a déserté pour cause de salaires et factures non payées et le Sieur Duclovel continue d’être aux abonnés absents. Quand on sait que le pack se facture plus de 1600 euros, (correspondant à 30 heures de conduites plus une présentation au permis de conduire) que plusieurs dizaines de clients de cette auto-école sont dans la même situation, l’affaire est belle. Au salon de coiffure d’à coté, c’est le défilé incessant de clients, mais pas pour des coupes, pour les mêmes questions : Savez-vous si l’auto-école est ouverte? Quand va-t-elle réouvrir?

La colère monte dans ce quartier tranquille, d’autant que le système ressemble fort à une “escroquerie” dont la préfecture de police semble plus ou moins “complice” : dans ce secteur très contrôlé, comment comprendre que l’agrément ait été renouvelé à cette auto-école alors que sa police d’assurance, inscrite au dos des contrats signés avec ses clients est une fausse police (AXA confirme que le numéro de police ne correspond à aucune assurance chez eux). Ce point est important et crucial dans la mesure où la loi prévoit précisément que dans le cas d’une auto-école défaillante, les clients puissent être remboursés par l’assureur de celle-ci. Sans assurance, pas de remboursements. Sollicité à plusieurs reprises, le service des auto-écoles de la préfecture de police de Paris se réduit à un serveur vocal injoignable. On a vu pourtant celle-ci plus diligente à mettre des bâtons dans les roues d’autres auto-écoles telles Ornikar qui a longtemps attendu son agrément.

L’expérience client, déjà désastreuse, se double de colère lorsque l’on découvre que le dirigeant en question continue par-contre d’avoir suffisamment d’argent pour régler ses factures de téléphone mobile. Bien évidemment, au 06 45 48 05 52, personne ne décroche jamais, JPD ne répond que par SMS mais quelques clients remontés ont découvert que le père Duclovel est toujours en France, en banlieue nantaise. Gare au gorille : le service client de Noos, il y a des années, également injoignable avait rendu fou les abonnés qui étaient venus s’en prendre aux vitrines et aux magasins. À suivre !

Le service client qui se transforme en sévices client, les serveurs vocaux injoignables, ça rappelle une comédie déjantée avec Booder.

Holden Caufield

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

3 réponses à “Grosse carambouille à l’auto-école Gavarni (Paris 16)…”

  1. Bonjour Esperance,

    Merci de contacter le rédacteur en chef Manuel Jacquinet qui est en charge de ce dossier, au +33 6 85 43 27 11.

    Bonne journée,
    La rédaction d’En-Contact

  2. Bonjour,
    Je fais également partie des clients arnaqués et suis preneuse d’infos ou conseils. J’ai 30 heures de conduite prépayées que je n’ai pas réalisées, et l’auto-école ne répond plus évidemment.

    Espérance

  3. Bonjour,

    je fais partie des clients arnaqués. Si quelqu’un a des informations, ou des conseils, qu’il n’hésite pas à me contacter.

    merci

Laisser un commentaire