Iliad (Free) demande à des salariés de ses centres d’appels marocains de lui céder gratuitement leurs droits à l’image

Le 22 juin 2017 par Magazine En-Contact

Exclusivité En-Contact : Au sein de certains de ses call centers* localisés au Maroc, à Mohammedia, Angélique Gérard (la directrice de la relation abonnés du groupe, qui dirige la totalité des centres d’appels soit au total plus de 6 000 téléconseillers, hotliners), demande lors de leur embauche aux nouveaux salariés de signer leur contrat de travail et un contrat de casting (voir ci-dessous). Celui-ci prévoit que les images et vidéos qui peuvent être prises du salarié sont cédées gracieusement à l’employeur, qui pourra en faire une exploitation commerciale.
Au sein de Resolution Call, le centre d’appels concerné, un salarié a notamment vu son contrat de travail annulé parce qu’il a posé quelques questions sur la légitimité de ce contrat et a indiqué qu’il aurait souhaité en être informé avant que ce contrat de casting ne lui soit « imposé ».

En soi, la pratique n’est pas illégale, mais d’après les spécialistes ou autres prestataires de centres d’appels au Maroc, elle est étonnante : « faire signer ces deux contrats en même temps, et conditionner de ce fait, sans le dire, l’embauche du salarié à l’abandon de ses droits à l’image, c’est très limite » indique l’un des plus grands directeurs de centre d’appels à Casablanca. « Nos salariés sont très attentifs à ces prises de vues, et l’exploitation commerciale, y compris dans des publicités ou vidéos, qui apparait dans les contrats, ne serait certainement pas acceptée chez nous. »
Angélique Gérard, directrice de la relation client et signataire de ces contrats, n’a pas souhaité répondre officiellement à nos demandes d’explications et de précisions. La gestion des centres d’appels chez Free, le rapport avec les organisations syndicales au sein de ceux-ci ont occasionné et suscité depuis deux ans plusieurs articles et enquêtes. Xavier Niel déclarait à Society : « Les salariés dans les centres d’appels, ce sont les ouvriers du XXIe siècle. C’est un métier horrible. Le job qu’ils font, c’est le pire des jobs. » 

La gestion des droits d’image chez Iliad ? Une question apparemment sensible et dont la pratique semble à géométrie variable :
– Mimi Marchand, célèbre directrice d’une agence photo, a été conseillée au couple Macron par Xavier Niel lui-même afin que ceux-ci puissent « maitriser » leur image : l’agence Bestimage en négocie (pas gracieusement) les droits d’utilisation aux nombreux médias demandeurs depuis quelques mois.
– l’entrepreneur des télécoms (et désormais des médias) vient d’investir des sommes importantes (on parle de plusieurs millions d’euros) dans une start-up qui entend ubériser la fabrication et l’utilisation de photos dans le monde professionnel : Meero.
Le modèle économique de cette société prévoit notamment que les photographes cèdent la totalité des droits photos, même lorsque celles-ci leur ont été achetées 75 euros. Elle se présente comme le Amazon de la production de photos.

Extraits du contrat de casting proposé aux salariés de Resolution Call en mai 2017 :

Article 1 : Mademoiselle X… déclare avoir accepté d’être photographiée, filmée par la société Resolution Call pour ses besoins de publicité sans limitation géographique et territoriale.
Article 2 : Ce contrat valant autorisation d’image et cession du droit d’image par Mademoiselle X à la société Resolution Call est à titre gratuit. Les parties ne souhaitent pas dévoiler les contre prestations liées à cette cession.
Article 3 : Mademoiselle X autorise la société Resolution Call à utiliser ses images et poses dans sa promotion commerciale sans limitation d’objet, sauf respect de l’ordre public, les bonnes mœurs et la vie privée.
Article 4 : Mademoiselle X reconnaît par ailleurs qu’elle n’est liée à aucun partenaire exclusif sur l’utilisation de son image ou de son nom.
(…)
Les films et images pourront être utilisés à des fins directement commerciales par la société. Ces films et images pourront être exploités dans le monde entier et dans tous les domaines (publicité, édition, presse, site Internet).
Article 5 :  Aucune rémunération ou indemnisation ne pourra être demandée et cela de façon définitive.

 

La rédaction d’En-Contact

*Iliad et ses filiales font opérer leur relation client en grande partie par des centres d’appels internalisés, situés en France ou au Maroc. Ceux-ci sont en général des établissements distincts : MCRA, Marocall, Resolution Call, Equaline (Bordeaux), Mobipel, Qualipel, tous sont dirigés par des directeurs qui reportent à Angélique Gérard (ex-Berge).


Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

3 réponses à “Iliad (Free) demande à des salariés de ses centres d’appels marocains de lui céder gratuitement leurs droits à l’image”

  1. Je me permets de vous laisser ce message en lisant cet article et en tant que employer de resolution call ont m a jamais demandé de signer un contrat de ce type.

  2. C’est pas vrais du tout, votre article est du n’importe quoi!!!on nous a jamais obligé de signer des contrats, jamais…!!!!C’est un choix

Laisser un commentaire