De l’expérience client… en Amérique : La KISS CAM

Le 14 janvier 2019 par Magazine En-Contact

A chaque édition, le cabinet Pagamon met en lumière une (best) practice Expérience Client MADE IN USA ! N°6 : La KISS CAM, télé réalité du Big Bisou.

Le concept  

Pendant les temps morts des grands matchs de basket-ball, football américain ou hockey sur glace, les écrans géants des stades diffusent des images live balayant le public jusqu’à ce que la caméra s’arrête en gros plan sur un couple au hasard, les invitant de fait à s’embrasser devant l’ensemble des spectateurs, voire des téléspectateurs. Ils seront alors applaudis s’ils s’exécutent, hués s’ils refusent.

Un must have de la stadium expérience US

Apparue en Californie à la fin des années 80, la Kiss Cam est devenue un must have de l’expérience stadium aux États-Unis. Elle permet en effet d’occuper le public pendant les pauses de jeu et les pauses publicitaires, de lui offrir de l’entertainment « dont il est le héros » et de créer du business additionnel, la Kiss Cam étant systématiquement sponsorisée par une marque, en général de boisson ou de nourriture en vente dans le stade.

Michelle et Barack Obama – © DR

Barack Obama en guest star !

Impossible Kiss (entre inconnus ou frères et sœurs), demandes en mariage, refus et scènes de ménage associés, mises en avant de célébrités et détournement en tout genre viennent alimenter des compilations vidéo qui atteignent des millions de vues sur YouTube, assurant alors une forte visibilité pour le stade et pour la marque sponsor.  La Kiss Cam a connu son heure de gloire mondiale en juillet 2012, au Verizon Center de Washington, quand la caméra s’est arrêtée sur le couple Obama, venus assister au match de basket Brésil/États-Unis : poussé par le public, Barack a dû s’exécuter. Bilan : 7 millions de vues YouTube et des reprises sur toutes les chaines du monde. La Kiss Cam s’est exportée en Europe, sans toutefois devenir une institution comme en Amérique. Ainsi un islandais a-t-il pu faire sa demande en mariage devant les 80 000 spectateurs et 8 millions de téléspectateurs du France/Islande de juillet 2016.

Show devant

L’entertainment sur site est depuis plusieurs années un sujet prépondérant pour les organisateurs d’évènements, en quête de visibilité et forcément de business. On ne vient plus simplement assister à un match ou à un concert, on vient sur un site vivre une expérience pluri thématique et souvent pluri sensorielle, dont le déroulé doit être à la fois fluide et rythmé, et mélanger des imposés à des figures inattendues et originales. Le digital permet une interaction directe et instantanée avec les milliers de spectateurs présents sur place. Vote du public pour élire le meilleur joueur du match, quizz interactif en direct à la pause, interviews et best of sur l’écran géant également disponibles tout de suite sur les apps dédiées à l’évènement… Les cheerleaders sont toujours là, mais elles ont dû depuis longtemps céder leur monopole… Show (business) must go on !

Par Brice Rabourdin du cabinet Pagamon

Retrouvez plus de (best) practice Expérience Client MADE IN USA !

 

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire