La Certification Le Robert ? Plus fort que le bac !

Le 4 septembre 2017 par Magazine En-Contact

À Carmaux, les téléconseillers de CCA International passent le « BAC Français »… 80% de mentions !
En-Contact a rencontré Elisabeth Vrignaud, responsable diversité et RSE chez CCA International et Michael Hiroux, co-fondateur et président d’Orthodidacte.

Elisabeth Vrignaud, responsable diversité et RSE chez CCA International – © Edouard Jacquinet

Mai, juin, (début) juillet, la période des examens mythiques, du passage à l’âge adulte, avec un rite initiatique : le BAC. Pour beaucoup d’entre nous, un mauvais souvenir. Il y a quelques semaines pourtant, dans l’ancienne ville minière de Carmaux, devenue depuis patrie des centres d’appels, une quarantaine de candidats a passé un autre examen qui ressemble au BAC Français : la Certification Le Robert. Taux de réussite excellent, beaucoup de mentions, retour sur une initiative unique en France, d’autant que l’examinateur était… La Poste.

En-Contact : Pourquoi faire passer la Certification Le Robert, à quoi ça sert ?
Elisabeth Vrignaud : En 2015, la totalité des collaborateurs du site de CCA International de Toulouse-Carmaux (soit près de 300 personnes) a été formée sur la maîtrise des écrits professionnels avec Orthodidacte.
Cette année, pour aller encore plus loin dans le cadre de sa politique de formation visant à professionnaliser ses collaborateurs, CCA International a décidé de leur faire passer la certification Le Robert. Il s’agit de vérifier, avec un standard incontestable, qu’on est parvenu à un niveau de maîtrise du français écrit de très bon niveau. C’est l’objet de la certification Le Robert. En Anglais, tout le monde connaît le TOEFL ou le TOEIC, c’est l’équivalent pour le français, grâce aux référentiels qu’apporte le Robert.

Comment se déroule la Certification, faut-il aller dans un centre d’examens ? Qui d’Orthodidacte ou du Robert est l’examinateur ?
Ces Certifications Le Robert ont démarré début juillet dans les locaux de CCA International sur notre site de Toulouse-Carmaux. Les sessions d’examens ont été organisées avec Orthodidacte ainsi qu’avec le concours de La Poste qui est l’un des prestataires retenus et agréés par Orthodidacte.
Cet examen d’une durée de 2 heures ne comprend pas moins de 350 questions.

Et le résultat est… ? Combien de rattrapages à l’oral ? 🙂
Les 40 collaborateurs CCA International qui ont déjà passé cet examen ont obtenu un score moyen de 686/1000, soit une moyenne supérieure à la moyenne globalement constatée sur cette épreuve. C’est l’ensemble du site qui est satisfait de cet excellent résultat qui permet ainsi de faire reconnaître les compétences des collaborateurs et de renforcer leur employabilité.

Toutes les « académies » CCA vont-elles passer ce BAC français ?
Au-delà de son site de Toulouse-Carmaux, CCA International a déjà prévu d’engager plus de 1600 de ses collaborateurs dans ce dispositif de formation. Dans la vie, tout le monde veut avoir son BAC ! Plus sérieusement, c’est un facteur d’employabilité réel qui va permettre à nos salariés de progresser dans l’exercice quotidien de leur métier et dans leur vie professionnelle et personnelle future.

 


 

Tout le monde parle des codeurs, du digital, de CMS et chatbot, mais à Grenoble, quelques énergumènes créent des logiciels pour apprendre à maîtriser le français. Ils pensent même qu’il peut être utile de faire certifier son niveau de français. What’s up ? Michael Hiroux, ingénieur et chef des énergumènes nous explique l’origine et l’ambition de ce drôle de projet.

Michael Hiroux, co-fondateur et président d’Orthodidacte – © Edouard Jacquinet

En-Contact : C’est vraiment une idée d’ingénieur de penser que des logiciels peuvent permettre de faire moins de fautes d’orthographes.
Michael Hiroux : C’est une idée venue avant tout du terrain. Responsable d’une équipe de 35 personnes chez un éditeur de logiciels à la fin des années 2000, j’ai alors constaté que le niveau de maîtrise de l’orthographe dans les courriels et les rapports se dégradait. C’est tout naturellement en tant qu’ingénieur et spécialiste de l’optimisation que j’ai proposé à Guillaume Terrien, lui-même ingénieur et champion de France d’orthographe, de créer nos solutions d’apprentissage et de certification pour les entreprises s’appuyant sur des technologiques modernes et beaucoup plus performantes que les supports traditionnels.

Combien coûte le passage d’une Certification Le Robert ? Et qui peut assurer cet examen ?
La Certification Le Robert coûte 110 euros avec un passage en centre d’examen inclus. En ce qui concerne les entreprises, nous proposons deux modalités pour le passage de l’examen : soit une équipe de surveillants se déplace chez le client et organise la surveillance dans une salle préparée et réservée à cet effet, soit les candidats se déplacent dans un centre de certification partenaire, auquel cas la surveillance est assurée par nos équipes et nos partenaires agréés. CCA International (à travers son site de Carmaux) a bénéficié, comme Orange ou Raja, des équipes de surveillants se déplaçant en entreprise. Cela garantit la bonne marche de l’examen.

L’examen est « surveillé » et réalisé par des tiers que vous agréez. Pourquoi avoir retenu La Poste ?
Nous avons décidé de confier la surveillance de la Certification Le Robert à un acteur indépendant de la formation pour accroître la valeur du certificat. Nous pensons qu’il est préférable de dissocier les acteurs de la formation et les centres de passage des certifications. Partant de ce constat, La Poste était un acteur formidable pour notre certification. Déjà numéro un avec le passage de l’examen du Code de la route. La Poste nous a grandement impressionnés par l’efficacité et la performance de son nouveau service. Sans compter que le réseau de La Poste offre une proximité inégalable et une belle flexibilité ! Il nous est donc apparu évident de proposer à La Poste de devenir notre partenaire principal.

Des centaines de candidats individuels, cadres, candidats à l’expatriation, font certifier leur niveau de français. Pourquoi ?
Parce que c’est une compétence clé qui mérite d’être mesurée et qu’elle devient obligatoire dans de nombreuses situations. Par exemple, les expatriés à destination du Québec ou les étudiants étrangers souhaitant suivre des études en France doivent prouver un certain niveau de français. Enfin, avec la numérisation des entreprises, cette compétence clé, qui était circonscrite à l’univers de la formation initiale, se déplace vers la formation continue. La Certification Le Robert permet maintenant de valoriser cette compétence fondamentale.

Parmi les grands prestataires français de centres d’appels, plus de 60% travaillent avec vous ? Vous êtes en situation de monopaul… euh monopole ? 🙂
Nous sommes ravis de savoir que nos solutions suscitent autant d’intérêt, qu’elles répondent à un véritable besoin et qu’elles permettent à des salariés d’acquérir et de certifier cette compétence rapidement. La maîtrise de la langue reste et restera un atout pour toute personne évoluant dans un milieu professionnel francophone bien que les chatbots ou autres robots prédisent parfois le contraire.

Propos recueillis par Justine Ferry

Retrouvez nos derniers articles sur Orthodidacte.


Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire