Sourdline développement cherche repreneurs : troisième redressement judiciaire à l’actif de Caroline Mitanne

Publié le 15 janvier 2016 par Magazine En-Contact
Sourdline développement cherche repreneurs : troisième redressement judiciaire à l’actif de Caroline Mitanne

Le 10 décembre 2015, Sourdline Développement a été placé en redressement judiciaire. Après le Guide Caro et Sourdline, c’est donc la troisième fois en moins de trois ans qu’une structure juridique censée porter le développement de la plate-forme de relation client à destination des sourds et malentendants lancée par Caroline Mitanne est en proie à de graves difficultés. Le sort de la marque Sourd line, déposée par Caroline Mitanne, reste incertain.

Urbilog, associé unique de Sourdline Développement, cherche donc un repreneur pour cette activité encore animée par des contrats avec des sociétés comme la Macif, la Matmut ou vente-privee.com.

Directeur associé d’Urbilog, Matthieu Froidure rejette l’accusation selon laquelle Sourdline Développement n’aurait pas eu les moyens financiers d’être viable « On a racheté fonds de commerce et les salariés, et on a investi 200 000 euros en cash. Et on n’a jamais eu les clefs du bureau » a-t-il déclaré à la rédaction d’En-Contact. Il rejette une large part de la responsabilité sur Caroline Mitanne « On n’a pas réussi à travailler en collaboration avec elle : elle a un caractère… très particulier, et a dépensé plus d’énergie à faire de la communication qu’à faire du commercial. Nous ne pouvions pas mettre en place la qualité suffisante à un prix viable. On peut raconter une belle histoire comme Caroline sait le faire, mais il faut être pro. Pour autant, je crois que Sourdline a une vraie capacité à rebondir ». Le directeur général prend soin d’ajouter : « Je pense que Caroline devrait sortir de ce métier ». Au moins, comme on peut souvent lire dans la « Mare aux canards » d’un célèbre hebdomadaire, c’est dit.

« DROIT DE REPONSE DE MADAME CAROLINE MITANNE

Madame Caroline MITANNE a été mise en cause dans un article intitulé « Sourdline développement cherche repreneurs » publié le 15 janvier 2016.

Madame Caroline MITANNE rappelle que le Tribunal de Commerce a refusé de faire droit à la demande présentée par URBILOG, associé unique de SOURDLINE DEVELOPPEMENT et son Président, de procéder à la liquidation judiciaire immédiate de la société et a ouvert une procédure de redressement judiciaire afin de permettre la poursuite de l’activité.

Il appartiendra au Tribunal de déterminer les causes des difficultés rencontrées par SOURDLINE DÉVELOPPEMENT et les responsabilités qui en découlent.

Madame Caroline MITANNE entend présenter à très bref délai au Tribunal un plan de reprise permettant la poursuite de l’activité, sans licenciements, et le désintéressement des créanciers.

Caroline MITANNE se réserve le droit d’apporter les suites judiciaires utiles aux propos de Monsieur Matthieu FROIDURE Directeur Associé d’URBILOG, associée unique de SOURDLINE DÉVELOPPEMENT, rapportés dans cet article.»

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×