Remake d’Ascenseur pour l’échafaud à la Tour Eiffel

Le 2 août 2018 par Magazine En-Contact

(Anne Yannic reprend le rôle de Jeanne Moreau)
Vitrine du tourisme en France et à Paris, la Tour Eiffel est en plein chantier(s). Le principal d’entre eux est la gestion des flux et l’amélioration de l’accueil, voire la bonne allocation et répartition des flux de clients entre les ascenseurs, point clé du dispositif de l’expérience Tour Eiffel.

Quelques chiffres, images et déclarations récentes : 

La SETE est en charge de l’exploitation de la Tour Eiffel, l’un des monuments les plus visités de France, avec plus de 6,5 millions de visiteurs et des pics de touristes qui montent à 25 000 par jour, en période haute. Elle le fait avec un statut de SPL (société publique locale).
Avec un prix moyen de billet par visiteur de 10,8 euros, la SETE ne se situe pas dans les sociétés dont le prix moyen/visite de la Tour est très élevé (en comparaison par exemple de ce qui est pratiqué à New York pour le One World Observatory, avec un prix moyen du billet avec accès à l’ascenseur et coupe-file de 40 dollars et il faut prévoir 1H40 d’attente). Les allocataires RSA y bénéficient de billets d’accès à titre gratuit.
Les postes et nominations au sein de la SETE apparaissent comme éminemment politiques, compte tenu de l’importance de la Mairie de Paris au sein du capital de la SETE (60 % du capital).
Le délai pour planifier une visite à la Tour Eiffel peut être assez long : le premier billet disponible à l’achat ce matin pour accéder au dernier étage était le samedi 18 août, à 22H30, pour un client particulier.
De nombreuses grèves ont handicapé depuis des années la gestion de l’établissement et l’expérience lors de la visite, au même titre que des travaux significatifs de mise aux normes ou d’installations de sécurité.
Il y a 72694 avis postés sur Google concernants la Tour Eiffel, relatant une expérience mitigée : on aimerait moins d’attente, un dispositif pour les poussettes, mais on est aussi ébahis.

© Igor Lubinetsky

 

• Les protagonistes qui s’occupent de tous ces sujets sont :
Grégoire Augé, directeur des marchés et de leur attribution à la SETE (l’exploitation des boutiques au sein de la Tour, la gestion des personnels d’accueil et de l’évènementiel, sont quelques-uns des marchés récemment attribués par son équipe), Anne Yannic, la directrice générale et, à la Mairie de Paris, un trio composé de Jean-Louis Missika, Jean-François Mangin, Jean-François Martins.
A ces protagonistes s’ajoutent depuis peu Alain Ducasse, Thierry Marx et Fréderic Anton. Les deux derniers, grands chefs étoilés, ont été retenus pour remplacer le 1er au Jules Verne notamment. Ainsi que Nova Consulting, la société qui a assisté la SETE dans ce choix, via une mission de consulting, pour évaluer les offres remises par les candidats.
Depuis hier,2 août, la CGT a en sus déclenché une grève inviquant des mauvaises conditions d’accueil et d’une mauvaise gestion des files d’attente et de l’utilisation des ascenseurs : certains partant vides et d’autres non, selon les informations recueillies.

La Tour Eiffel, site également apprécié par les cinéastes et pour de nombreux tournages, va-t-elle inspirer un remake du film de Louis Malle : Ascenseur pour l’échafaud ?
Un jeune scénariste a proposé les 2 premières répliques du film, pour les deux personnages d’Anne (Yannic et Hidalgo).
« Je t’ai adressé un message sur Telegram mais tu n’as pas répondu. Je veux retourner chez Paris City Vision*. Il n’y a pas d’ascenseurs dans les bus. »

La SETE, société secrète ?
Il est très délicat voire impossible de savoir et donc relater ce qui se passe effectivement à la SETE ou au sein des organisations syndicales de l’établissement. Sollicitée depuis plus de 6 mois, Anne Yannic, directrice générale, n’a jamais répondu à aucune demande ou question de notre rédaction, pas plus que les protagonistes à la Mairie de Paris.
On est donc réduits à lire et entendre les déclarations, nombreuses, telle celle-ci :
« Il ne s’agit pas de réinventer la Tour Eiffel mais de la magnifier en la connectant notamment à son environnement », Jean-Louis Missika. (Le Monde/2018)

Par la rédaction d’En-Contact

Réécoutez la formidable musique de Miles Davis dans Ascenseur pour l’échafaud.

Relire notre article La Tour Eiffel engage réflexions et travaux pour améliorer l’expérience visiteurs… et le cash encaissé 

Photo de une : © Igor Lubinetsky

*Anne Yannic a précédemment été directrice générale de Paris City Vision.


Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire