Premier VRAI succès du big data dans l’alerte sanitaire, embarquement REUSSI des données clients ou abonnés lors de l’inscription en ligne…

Le 2 février 2018 par Magazine En-Contact

Mesure de la Retail Execution pour l’amélioration des parcours clients au PSG ou chez Samsung, les bonnes nouvelles s’accumulent pour une équipe d’anciens de Normale Sup et de Polytechnique… ou du lycée Gerson.
Ils ne se connaissent pas, ils ne cherchent pas, ils trouvent et donc animeront la première Matinale d’En-Contact, le 14 Février au Café Charbon, une série de rencontres que lance le magazine spécialisé sur le service et l’expérience client (et qui s’intéresse donc aux données).

Au « décrassage » pendant cette matinée :

Julien Mondhard, fondateur de Smice – © Edouard Jacquinet

La mesure de ce qui se passe en boutiques et dans le retail travel, pour améliorer les parcours clients :
Il a consacré dix ans à créer son application et sa plate-forme, à faire évoluer son métier considéré comme vieillot de mystery-shopper mais voilà que, depuis deux ans, le téléphone sonne chez Smice! Et que la petite entreprise rafle souvent la mise dans des appels d’offre européens. Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse, disait le poète et donc les termes pour décrire le métier de Smice :  l’ivresse pour les retailers et chaines de magasins est très corrélée désormais à la customer experience (parcours clients fluides/sourire vrai/commande livrée à l’heure). La plate-forme et son réseau la mesurent vite partout en Europe en remontant les données plus vite que n’importe quel autre acteur. Du coup, la réaction des patrons de réseaux et de l’expérience shopping peut être plus rapide.
Nous évoquerons avec Julien Mondhard, le fondateur de cette entreprise : les travaux et enquêtes qu’il mène quotidiennement pour les enseignes Franprix, le Club Med ou la Maison du Caviar ou les clubs de foot. Et pourquoi les acteurs du retail travel s’entichent également du sujet retail execution.

Aux « étirements » :

Emmanuel Bacry – © Edouard Jacquinet

Le big data qui rapporte, nous permet de vivre mieux…et d’améliorer la mobilité :
Il n’apprécie pas trop qu’on parle de big data et lui préfère l’appellation de sciences des données.
Qu’importe : Emmanuel Bacry, mathématicien passé par la rue d’Ulm (Normale Supérieure) et responsable de l’initiative des sciences à Polytechnique, a mené avec son équipe l’étude la plus significative jamais menée au monde sur les données de santé et contenues dans la base du Sniiram. Il vient de prouver, également, avec ses travaux, que le pioglitazone est plus risqué que cinq autres traitements anti diabétiques. Le Monde lui consacrait cette semaine un article.
Nous évoquerons avec lui la question des parcours patients, la difficulté à dénicher des data scientists et l’utilité parfois « de ne travailler que sur une cohorte de 1800 personnes, plutôt que de brasser 100 téra-octets de données ».
Et ce que fait également l’équipe de Tinyclues pour OUI.SNCF. Même sujet mais pour vendre des billets de train ou de la location de voiture.

« Relaxation » :
L’embarquement des données abonnés au moment de la souscription

Maxence d’Espeuilles – © Edouard Jacquinet

C’est un peu comme l’angoisse du gardien de but au moment du penalty. Il pourrait dire qu’il développe des sites ou des plateformes ou qu’il aide des entreprises à se créer, il s’en fiche. Toute la sainte journée, Maxence d’Espeuilles et son équipe réduite et féminine de codeurs cherche et trouve comment réduire l’effort dans la souscription en ligne pour ses clients : par exemple, pour la Legal Tech qui connait la plus forte progression du marché (Agence juridique) mais il a aussi conçu la plateforme de SVOD d’un média français et a permis à celui-ci de connaitre enfin le profil de ses abonnés.
Nous évoquerons avec lui le taux de mortalité assez fort des entreprises créées sur ce type de plates-forme (un exemple d’analyses qu’il mène), la difficulté à trouver des codeurs indépendants et la martingale pour embarquer vite la carte bancaire dans un formulaire en ligne. Il y a 15 ans, élève brillant mais joueur, il inondait le lycée Gerson. Le 14 février, il sera au Charbon 🙂

Par la rédaction d’En-Contact

 

 

Pour s’inscrire à cette première Matinale, c’est ici.
La participation aux Matinales d’En-Contact est exclusivement réservée aux abonnés (formule Scapin) du magazine.

 

 

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire