La passion du droit & de la conformité

Le 17 juin 2019 par Magazine En-Contact

Aurélie Naudé a trouvé sa voie à la direction du service juridique de Teleperformance FSM. Elle connait parfaitement les enjeux d’une fonction maintenant considérée comme un business-partner à part entière.

Aurélie Naudé – © Edouard Jacquinet

Aurélie Naudé est en charge du service juridique et conformité, un poste qui a pris de l’ampleur depuis l’instauration du « RGPD » (règlement général sur la protection des données), entré en vigueur en mai 2018. « Cela consiste essentiellement dans la gestion des relations contractuelles avec les clients mais également avec les fournisseurs, le conseil juridique et la gestion des éventuels pré-contentieux. En janvier 2018, nous avons élargi la direction juridique à la conformité, afin de mettre l’accent sur la prévention et la gestion des risques notamment en perspective des nouveaux enjeux en matière de données personnelles et d’éthique des affaires et afin d’intégrer au département la prise en charge des certifications externes (normes ISO et RSE). »

Fonction : juriste

Avenante et souriante, elle précise qu’elle n’a pas accepté cet article pour tirer la couverture à elle. « Je suis heureuse que l’on parle de la fonction juridique. Nous sommes sortis de la caricature du juriste enfermé dans son bureau, qui n’apporte que des contraintes. La fonction est maintenant reconnue comme facilitatrice de business. Un juriste pragmatique qui a une bonne compréhension, voire anticipation de l’environnement juridique, est une force pour l’entreprise. »
Mais avant de développer, revenons un peu en arrière. Aurélie a suivi ses études à Toulouse, en fac de droit, où elle a décroché son diplôme de juriste conseil en entreprise (DJCE). Elle a trouvé son premier emploi assez facilement, il y a seize ans, chez un distributeur de matériaux de construction. Une entreprise familiale, installée du côté de Fenouillet (pour ceux qui connaissent la région). Ce fut une belle expérience, extrêmement formatrice, car elle travaillait en direct avec la direction générale, ce, à 23 ans à peine, ce qui n’est pas si courant. Au bout de cinq ans, Aurélie se dit que ce serait le bon moment de changer de secteur d’activité. Elle a eu l’opportunité en décembre 2008, après avoir répondu à une annonce, d’entrer chez Teleperformance Midi-Aquitaine, qui est alors la structure sud-ouest de Teleperformance, dont le siège est à Labège (toujours pour les connaisseurs…).
Suite à des réorganisations en France, Aurélie se retrouve sur le périmètre français, et ainsi rattachée au siège social qui est à Paris. Elle désire de voir autre chose et rejoint le siège qui a alors déménagé à Asnières-sur-Seine : « Née à Toulouse, vivant encore à Toulouse, c’était le bon moment d’en partir. Je n’ai pas regretté ce choix ».

Cap sur le French Speaking Market (FSM)

Et pour cause, elle se voit après quelques mois confier le périmètre French Speaking Market (la chance ça se provoque), qui englobe outre la France, également la Tunisie, le Maroc, Madagascar et le Liban.
A la faveur d’un changement de direction, fin 2018, Frédéric Proville, le nouveau président de Teleperformance FSM, lui a proposé d’intégrer le comité de direction de Teleperformance FSM. « C’est une belle opportunité d’un point de vue personnel bien sûr, reflet de la forte culture du risque qu’il y a chez Teleperformance mais aussi de la capacité de nos dirigeants à considérer le droit comme une opportunité et non comme une contrainte. Nous intervenons en contact direct avec les juristes, acheteurs ou même opérationnels de nos clients ou prospects, dans la négociation des contrats mais également dans le cadre de notre obligation de conseil en tant que prestataire, notamment autour du RGPD. C’est un aspect de la fonction que j’apprécie tout particulièrement. » Aurélie s’est vite adaptée aux problématiques spécifiques du métier, qui plus est chez le leader mondial de la relation client externalisée. « C’est un métier passionnant : les sujets liés au droit de la consommation, à l’éthique des affaires mais aussi bien sûr à la protection des données personnelles. »

Ses données personnelles

Elle a conscience d’être à un poste clé, de manière générale puisque l’on assiste à une montée en puissance des directions juridiques, mais particulièrement chez Teleperformance, dont le cœur de métier est le traitement de données personnelles, devenu un enjeu essentiel pour les entreprises. « Le métier de la relation client évolue extrêmement vite. Des prestations de télévente d’abonnements presse il y a 40 ans à l’intégration de solutions technologiques basées sur l’intelligence artificielle et de nouveaux services de back-office en BPO aujourd’hui (offre Teleperformance DIBS – Digital integrated business services), les problématiques juridiques, le contexte législatif et les enjeux ont évolué. Les relations contractuelles et les modèles économiques se transforment ainsi peu à peu, vers davantage d’équilibre et de partage de valeur. »
Mariée et mère de deux enfants (de 6 et 3 ans), Aurélie ne fait pas ses quarante ans, ce qui ne l’empêche pas d’en imposer professionnellement. Elle confesse n’avoir jamais subi de sexisme depuis le début de sa carrière. Sous ses airs sérieux, Aurélie est rieuse. « Quand je dois contacter mon service client à titre personnel ou quand je suis appelée, cela m’intéresse de savoir si c’est un conseiller Teleperformance, forcément. Que le retour soit positif ou qu’il le soit moins, d’ailleurs. » Passionnée par son métier, Aurélie a peu de temps pour s’occuper d’autre chose que de ses enfants. Sinon, elle aime la montagne et faire du ski et la verdure lui manque un peu… Se verrait-elle passer, un jour, à un périmètre plus large ? Pourquoi pas, mais tout juste promue au Comité de Direction, la quadra juriste, maman venue de Toulouse, a déjà de quoi s’occuper.

Par Guillaume Chérel

Photo de Une : Aurélie Naudé et Stéphanie Afonso, responsable de production – © Edouard Jacquinet

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire