Les nouvelles femmes des P.T.T.

Publié le 08 mars 2021 par Magazine En-Contact
Les nouvelles femmes des P.T.T.

Spécial journée des droits des femmes : Comment Suzette Duval et Josiane Guyomarche etc… ont ouvert la voie à Fabienne Dulac, Delphine Ernotte, Isabelle Kocher, Marlène Dolveck etc dans des directions de la relation client, de gares Sncf. Au préalable, donc, c’est la dame pipi ou les demoiselles du téléphone qui semblaient les fonctions de contact client bien adaptées à la gent féminine, pour les directeurs du personnel. 

En 1980, une femme trentenaire devenait aux PTT (Orange désormais), et pour la 1ère fois, technicien des installations de télécom ; en clair Suzette Vidal avait la charge de réparer des télex et le magazine Elle y consacrait une de ses news, rédigée par Maryse Wolinski.

Une bonne femme pour réparer un télex ? Certains n’en croyaient pas leurs yeux. Pourtant, aux P.T.T., il y en a même qui dirigent les poseurs de lignes téléphoniques. Et alors ?

Des femmes aux P.T.T., il y en a toujours eu beaucoup. Derrière les guichets. Eh bien, les choses bougent !
Suzette Vidal en jean et col roulé, vient de nous le prouver. Son travail : réparer et veiller à l’entretien des télex. Elle n’a pas trente ans. Elle est la première femme technicien des installations de télécommunications.
Depuis cinq ans déjà, elle répare et entretient les télex des abonnés. Tous vous parleront de sa compétence. Mais qu’ils ont du mal à s’y habituer !
« Déjà, à l’I.U.T., raconte Suzette, il n’y avait que quatre filles en électronique. Pour cent vingt garçons. Les professeurs eux-mêmes étaient sceptiques. »
Un peu découragée, Suzette entre aux P.T.T., où l’on va lui confier les dépannages urgents des télex. À l’étonnement général. « Une bonne femme pour réparer un télex ? On aura tout vu ! » Cette réflexion-là, elle l’a entendue plusieurs fois par jour, au cours des premiers mois. Il y en avait même qui lui demandaient si elle n’allait pas transformer leur télex en machine à coudre ! Bien heureuse Suzette quand on ne refusait pas « la femme-dépanneuse ».
Pas plus de succès d’ailleurs, au début, pour Suzette auprès des femmes que des hommes. Les télexistes, les secrétaires acceptaient avec réticence ses explications, ses conseils sur le maniement de l’appareil.
Souvent révoltée, jamais rebutée, elle n’ose pas encore travailler en équipe avec la jeune collègue qu’elle a depuis quelques mois.


ECTFF-experience-client-the-french-forum


Les cent soixante-sept mille femmes employées à l’administration des Postes et Télécommunications ne sont pourtant plus toutes aux chèques postaux, dans les centres téléphoniques ou… derrière un guichet. Ces dernières années, le nombre de cadres a plus que doublé (1) et pour la première fois, une femme, Marie-Rose Pouillard a été nommée Inspecteur général des P.T.T., le summum de la hiérarchie administrative. Josiane Guyomarche, elle, est depuis deux ans chef du centre de construction des lignes de Cahors. La première femme en France. Elle a sous ses ordres quelque quatre-vingt-dix hommes et gère plus de quarante millions de crédit.
Suzette, Marie-Rose, Josiane, des exceptions certes, encore, mais plus pour longtemps, assure-t-on aux P.T.T. Tous les postes, tous les concours sont, en effet, désormais ouverts aux femmes. Sans quotas limitatifs et sans limite d’âge (2). Tous sauf un : celui d’agent de lignes. Un fief masculin mais qui risque fort de ne plus le rester longtemps. Deux expériences sont en cours à Lille et au Mans. Dix femmes volontaires, en bleu de travail et casque, grimpent à l’aide d’étriers en haut des poteaux et fixent des câbles téléphoniques. Elles sont responsables de l’installation. Deux médecins chefs les suivent.
S’ils estiment que les dix volontaires sont en bonne forme malgré leurs nouvelles activités, le concours du service des lignes sera ouvert aux femmes à l’automne prochain. Même concours, même travail, même salaire, bien entendu, que les collègues masculins.

Par Maryse Wolinski

C’est à savoir

Delphine Ernotte, ex-Directrice France d’Orange, a bien connu et souvent visité les centres de contacts de l’opérateur en France, avant que de prendre la direction de France Télévisions. Fabienne Dulac est directrice désormais de Orange France tandis que Isabelle Kocher, ex-dirigeante de Suez a, elle également, piloté, dans le cadre de ses fonctions, les centres de contacts de la Lyonnaise des Eaux. En-Contact avait eu l’occasion de réaliser une interview de Mme Kocher, l’entreprise songeant à l’époque à concourir à Élu Service Client de l’Année.

Anne Chopinet fût en 1972 l’une des premières femmes à intégrer Polytechnique et, parmi d’autres, Susan Sarandon dans le monde du cinéma a eu le courage au Festival de Cannes de poser quelques questions pertinentes sur les pratiques de certains mâles dans cette industrie. The times they’ re changing ? Pour certaines choses, tant mieux  ?

Toute la semaine, la rédaction d’En-Contact ressortira quelques archives de ses anciens numéros ou réalisera quelques interviews sur ces sujets. Retrouvez quelques portraits de femmes de caractère et de talent, ici. 

Manuel Jacquinet.

 

 

(1) 15% en 79

(2) pour les femmes divorcées et les mères célibataires

Source : ELLE  15 septembre 1980, n°1810, rubrique : La vie comme elle est…

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×