Ne plus répondre aux sourds et malentendants est… illégal 

Le 8 octobre 2018 par Magazine En-Contact

(Ces centres d’appels au sein desquels on maitrise la langue LSF, la langue des signes françaises.)

Depuis minuit une, si vous êtes une entreprise œuvrant dans un domaine grand public, vous devez répondre et assurer un service client aux personnes sourdes et malentendantes, qui sont tout de même presque 5 millions en France.
Pour se mettre en conformité avec la loi, différentes techniques, technologies ou prestataires se proposent de vous accompagner et assurent des services dont le périmètre est pourtant bien différent.
De Acceo à Sourdline, en passant par Roger Voice, découvrez notre benchmark et les histoires parfois stupéfiantes qui ont marqué la promulgation de cette loi et la mise en conformité des entreprises avec celle-ci.
En-Contact publiera cette semaine une série de 3 enquêtes sur ce marché et ses acteurs.

1/Quelques acteurs acteurs du secteur :
Caroline Mitanne, le Phoenix du secteur.
Jean-Charles Correa

2/Qui travaille avec qui ?
Publication mercredi 10 octobre.

3/C’est combien le montant de l’amende si on n’est pas en conformité ?
(Les quelques anecdotes qui ont émaillé les derniers mois, avant la mise en conformité…)

Par Manuel Jacquinet

Photo de une : la solution Roger Voice.

 

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire