Livres blanc, Guide Rouge, Blue Book, à qui faut-il se fier ?

Le 5 mars 2020 par Magazine En-Contact

L’époque est à la contestation des Guides et de leurs classements des étoiles qu’ils décernent et de leurs méthodes de test des figures connues. Par tribunes et invectives interposées, stars déchues ou simplement déclassées s’en prennent aux faiseurs de rois et parfois même, choisissent de rendre leur(s) étoile(s) durement acquise. Peut-être est-il grand temps d’aller songer à la vanité de ceci ou de prendre de la hauteur, en haut des falaises de Moher, par exemple, en parcourant un certain Blue Book ? Pour s’en être saisi et avoir visité quelques lieux recommandés dans ces pages, le signataire de ces lignes l’a trouvé… reliable. Digne de confiance.

Ireland’s Blue Book ?

Le guide incontestable pour partir à la découverte des expériences irlandaises. Secrètes ou fameuses, culinaires ou visuelles. Créé en 1974, à l’initiative de propriétaires d’hôtels et de maisons de charme, il a vocation à recenser les maisons de charme, hôtels et manoirs authentiques et merveilleux en Irlande, ce qu’on appelle désormais des boutique hôtels ; 45 ans après sa création, son édition 2019 n’a accueilli que 6 nouveaux membres et deux pour l’édition 2020, portant le nombre des membres à 56.
S’il vous vient à l’idée d’aller contempler la mer depuis le site le plus visité d’Irlande, The Cliff of Mohers, faites étape à Moy House, quelques kilomètres plus loin. Réservez, car l’établissement ne compte que quelques chambres. Et savourez.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’ambition des propriétaires de Moy House

Rachetée voici quelques années par un résident de la ville voisine et lui-même tenancier de pubs, Antoine O’Looney, Moy House a été rénovée et propose désormais 9 chambres dont deux suites. Calme et restaurée dans le respect du style local, Moy House donne sur la mer et tout y respire le calme et l’authenticité. Une ferme et un potager localisés sur le terrain même de la propriété autorisent une nourriture variée et absolument savoureuse, from Farm to Fork : de la ferme à la fourchette. Vous serez accueilli avec une tranche de cake fait maison et un seul mail adressé avant votre visite et séjour aura permis de recueillir quelques éléments sur vos goûts et vos attentes, afin que tout soit fait sur mesure. Bespoke.
Un sentier mène à la mer, serpente dans le domaine où vous pouvez donc tomber presque nez à nez avec légumes ou cochons qui sont élevés sur place.
Le chef des cuisines est associé à la direction de l’établissement. La tranquillité et la chaleur de l’accueil, la qualité du repas donnent envie de tout annuler de la suite de vos obligations.
De rester sur place, en changeant de vie ?

Qui pour disposer des bons tips, d’avis indépendants ?

Moy House nous a été suggérée, comme halte adéquate, par l’équipe de Voyageurs du Monde, l’une des agences que nous avons testées pour l’expérience voyages sur mesure.
Zéro faute dans la recommandation. La suite de notre séjour a été rebâtie après une consultation sérieuse du Blue Book, au contenu apparemment rédigé loin des contingences mercantiles. Ce qui apparait dans le guide mérite d’y être.



L’Irlande, référence pour l’expérience touristique

Elle reste discrète, alors que quelques-unes de ses falaises, de ses plages ou de ses parcs nationaux, tel celui des montagnes de Wicklow, à une heure à peine de Dublin, sont à couper le souffle. Le Ashford Castle, le Ballyfin Demesne apparaissent régulièrement en haut des divers classements des plus beaux hôtels au monde. Lors de notre séjour, le Wi-fi était indisponible au Ashford Castle et le diner très kitsch, pas vraiment à la hauteur d’une bonne table en France mais ambiancé avec de la musique jouée par un groupe live. Le parc les lacs et les bois qui entourent et enchâssent l’hôtel sont uniques. L’expérience se facture tout de même aux environs de 800 euros la nuit.
L’une des découvertes mémorables (elles furent nombreuses) a été celle de Kylemore Abbey, une abbaye bénédictine fondée en 1920 sur le site du Château de Kylemore.
Jardins victoriens paysagers, vestiges d’une école, souvenirs d’une vie heureuse mais également traversée par des drames, tout incite à la rêverie et au recueillement. Mitchell Henry, l’ancien propriétaire perdit sa femme Margaret (de la dysenterie) lors d’un voyage en Égypte, puis l’une de ses filles Géraldine, qui se noya durant une promenade. Kylemore faillit devenir la propriété d’une banque – celle qui détenait un emprunt contracté par le propriétaire et dans l’incapacité de le régler – mais c’est finalement la communauté des dames bénédictines irlandaises qui en fit l’acquisition, en 1920, pour la somme de 45 000 livres sterling.
Des jeunes filles nobles irlandaises puis des jeunes filles de la région ont suivi des enseignements à Kylemore Abbey, au sein d’une école qui a fermé en 2010 et logeait encore à l’époque des pensionnaires.

Evaneos, E Lux Travel, Voyageurs du Monde, qui propose des voyages sur mesure, effectivement ?

Désireuse de tester, en mode blind-test, la promesse commerciale et le dynamisme de l’avant-vente de quelques grands acteurs du voyage sur mesure, la rédaction a sollicité en décembre et début janvier 4 des grands acteurs de cet univers : E-lux Travel, Evaneos, Voyageurs du Monde et un dernier*, dont nous tairons le nom par gentillesse… L’idée et la requête consistaient en la demande d’un voyage sur mesure, en Irlande, sur la période de mai, comprenant quelques impératifs, tel le désir de passer une nuit à Moy House et dans le Ashford Castle.
Compréhension de la demande, rapidité et pertinence de la réponse, relance et qualité du suivi commercial ont été évalués. VDM monte sur le haut du podium ; Evaneos s’avère très fort dans l’envoi de nombreuses pub ciblées post demande. Une enquête à découvrir dans En-Contact.
*Les résultats de ce dernier le mettent hors catégorie : zéro pointé.

Par Manuel Jacquinet

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire