JL Borloo, L Wauquiez et A Montebourg : et de trois !

Le 14 juin 2012 par Magazine En-Contact

 

Les ministres de tout bord concernés par les centres d’appels. Mais sont-ils impliqués ? C’est peut-être un quatrième larron Alain Zabulon qui tient les clefs… 

Et de trois ! Après Jean-Louis Borloo (en 2004) et Laurent Wauquiez (en 2010), Arnaud Montebourg est le troisième ministre à déclarer vouloir favoriser la relocalisation en France des centres d’appels, une filière régulièrement médiatisée parce qu’elle continue à créer de l’emploi… mais trop souvent dans les pays du Maghreb et en Afrique Noire au goût des ministres, quel que soit leur bord politique.

Incantation ou plan d’action ? C’est bien la question car les initiatives ministérielles se sont soldées jusqu’à présent en France par des résultats très disparates : en 2004, Jean-Louis Borloo avait intégré dans son plan l’action trois mesures dont deux seulement se sont concrétisées : la création d’un label de responsabilité sociale pour les centres d’appels, la mise en place d’un plan de formation national pour la filière. Seule la première a abouti à des résultats concrets.

Du côté de Laurent Wauquiez, on en était resté à des incantations sur la création de 10 000 postes (voir couverture du Parisien du 11 juillet 2010). L’avocat bressan Arnaud Montebourg sera-t-il plus efficace pour agir sur la filière que ses deux prédécesseurs ? En tout état de cause, les ministres de tout bord connaissent désormais parfaitement les contraintes de l’industrie de la relation client puisque, dans chacune des villes ou départements où ils sont élus, ils ont participé à l’implantation et au développement de centres d’appels de tailles significatives (à Valenciennes pourJean-Louis Borloo avec b2s, à Chalon-sur-Saône toujours avec b2s pour Arnaud Montebourg, au Puy-en-Velay avec Satel pour Laurent Wauquiez). Manuel Jacquinet, désormais rédacteur en chef du magazine En-Contact, était en 2004 chargé de mission auprès de Jean-Louis Borloo pour réfléchir à la conception et la mise en place de ce plan d’action pour la filière centres d’appels. Gageons que si Arnaud Montebourg doit aller voir le Président de la République pour des éventuels arbitrages, il parlera également à un expert: la photo ci-jointe est éloquente, prise lors de l’inauguration du centre de Coriolis à Saint-Augustin en Corrèze, et qui réunit l’ex-président du Conseil Général, François Hollande, le Président de Coriolis, Pierre Bontemps, Bernadette Chirac et… Alain Zabulon, préfet de la Corrèze à l’époque et désormais directeur de cabinet adjoint du Président de la République.

 Harold Caufield
caufield@malpaso.org

Pour Aller plus loin
L’article de l’express
L’article de l’Expansion
la lettre de mission de jean-louis Borloo à Manuel Jacquinet / 2004 (confidentielle)


Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire