Pourquoi Intelcia n’est-il plus membre du SP2C ?

Le 16 avril 2018 par Magazine En-Contact

En-Contact : Intelcia n’est plus adhérent au SP2C, le syndicat professionnel qui regroupe pourtant tous les grands prestataires de centres d’appels ?
Karim Bernoussi :
C’est une histoire compliquée. Disons que j’ai eu le sentiment qu’Intelcia n’y était plus le bienvenu. La collaboration avec SFR a provoqué beaucoup de réactions.
Quand SFR a lancé sa consultation avec un objectif de maitrise de ses prix d’achat de prestation, nous étions le plus petit des huit prestataires de l’opérateur. Celui-ci nous a demandé de manière claire un effort sur les prix. Après de longues négociations, nous avons trouvé un deal avec SFR qui préservait nos marges d’exploitation et qui développait nos activités avec eux.
Au sein du SP2C, je suis alors passé pour un paria. J’étais perçu comme la raison du malheur de certains. Il y a eu des élections, et au moment de celles-ci, ils m’ont sorti du bureau en mon absence. Je n’ai pas trouvé cela élégant et leur ai donc fait parvenir un mail pour leur expliquer mon départ. Il faut rester droit. On est en compétition et il ne faut pas le cacher. On s’appuie sur ses forces, sur ce que l’on sait faire, et on avance. C’est ma vision du travail.

Par la rédaction d’En-Contact

Voir notre dossier BPO/Intelcia.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire