b2s cède son centre d’appels de Roanne au courtier en pleine forme du moment, la SFAM

Le 30 décembre 2016 par Magazine En-Contact

Pas de trêve des confiseurs dans la Drôme ni dans la Loire : deux des sociétés en pleine forme du moment ont en effet profité des fêtes de fin d’années pour se rapprocher, en partie et boucler dans les derniers jours de décembre une opération de reprise de centre de contacts, tout sauf anodine.
b2s, l’un des leaders français des centres de contacts et spécialisé en gestion de l’expérience client a conclu avec le courtier SFAM (la société française d’assurances multimédias) la cession, avant la fin janvier, de l’un de ses centres de contacts français situé à Roanne et qui salarie à date plus de 300 personnes : le site a géré ces dernières années des opérations de télévente et service client pour des comptes tels que Nespresso ou SFR qui en a longtemps été le principal client (Pour mémoire, le site de Roanne avait été sauvé par b2s de la liquidation qui a emporté la filiale française du groupe Transcom et plus de 1200 emplois).

Maxime Didier - www.en-contact.com
Maxime Didier

b2s, qui souffle cette année ses vingt bougies sous la présidence de son fondateur Maxime Didier, adapte son dispositif de production et de localisation de ses activités afin de s’adapter à la demande et aux exigences de ses grands donneurs d’ordre français ou étrangers : l’année 2016 aura ainsi vu la société être retenue par la Fnac pour la reprise de ses centres internalisés de service client en juin (voir notre article), reprendre une filiale du groupe Engie (N allo), spécialisée elle aussi dans la relation client et conclure il y a quelques jours seulement (voir notre article) l’acquisition à Madagascar d’un des leaders du centre d’appels premium de l’ile : Eazyco.

C’est à une PME presque voisine et en pleine forme également que b2s va confier le site roannais, après les formalités d’usage pour ce type d’opération : le courtier SFAM, créé et dirigé par Sadri Fegaier est spécialisé en assurances affinitaires, c’est à dire les assurances de produits tels que les téléphone mobiles ou appareils électroniques, pour des particuliers ou des familles, sous sa marque ou en marque blanche.

Avec un chiffre d’affaires qui aura presque doublé cette année à 150 millions d’euros et un objectif ambitieux que se fixe son fondateur (atteindre le milliard d’ici 5 ans), l’entreprise bénéficie d’un marché dynamique et d’un positionnement original : elle est la seule de son secteur à proposer des assurances de ce type sur différents pays d’Europe et se situe résolument sur le créneau premium.

Sadri Fegaier - www.en-contact.com
Sadri Fegaier

« Certains concurrents dans notre secteur commercialisent ces assurances à un coût moindre que le nôtre mais le client découvre souvent lorsqu’un sinistre se produit, une perte, un vol, que les motifs d’exclusion sont nombreux et n’autorisent pas de ce fait de prise en charge ; nous faisons le contraire. Si on assure son iPhone ou son smartphone, ce n’est pas pour ne pas être remboursé le jour ou la garantie doit être mise en œuvre » déclare Sadri Fegaier.

La société a conclu ainsi récemment des accords avec la Fnac pour le marché belge ou Cdiscount, sur le site duquel le courtier apparait distinctement.

« En reprenant le site de Roanne, nous gagnons du temps sur notre plan de marche puisque c’est 300 personnes déjà formées à nos process, nos offres de service que nous accueillons ; nous collaborions en effet depuis quelques temps avec b2s avec succès et je suis très confiant pour l’avenir ; il nous aurait fallu plus d’un an, dans le meilleur des cas pour mettre en place des équipes aussi professionnelles en acquisition de clients ou en service client, un sujet clé dans notre métier » indique le dirigeant de la SFAM. Ce dernier pourra ainsi se consoler de son offre de reprise de Viadeo, non couronnée de succès pour celle-ci.

En sus des 3 parties prenantes impliquées dans cette opération (les salariés du site, la SFAM et b2s) il en est une autre, discrète, mais qui se réjouira de cette opération win-win : c’est le groupe Edmond de Rothschild dont le fonds EDRIP est investi au capital de la SFAM et de b2s.

La rédaction d’En-Contact

Légende photo : Inauguration des nouveaux locaux de la SFAM à Romans

Retrouvez aussi :
– b2s rachète EazyCo, pionnier des centres de contacts premium à Madagascar
– b2s « reprend » les centres d’appels de la Fnac

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire