Avec son cookie vocal, Allo-Media défie Watson (IBM), Nuance

Le 3 février 2017 par Magazine En-Contact

Romain Sambarino, co-fondateur d’Allo-Media – © Edouard Jacquinet

Ça n’est pas tous les jours qu’un jeune entrepreneur français conçoit et développe une technologie susceptible d’aller défier, sur un terrain qu’ils entendent préempter, les compagnies américaines telles que Watson (IBM), Nuance ou Verint. En l’occurrence, Romain Sambarino, le fondateur, pourrait bien laisser derrière tout ce petit monde, très très vite, rejoignant ainsi un certain nombre d’entreprises française, membres d’un petit club : les french doctors de l’expérience client.

Le principe du cookie vocal développé par Allo-Media est pourtant simple, mais il fallait l’inventer et développer les machines susceptibles d’en faciliter “l’extraction” et l’usage intelligent. Dans les milliers de conversations reçues et gérées dans les centres d’appels, si l’on est capable – en quasi temps réel – d’en détecter le sens, on peut mieux traiter les opportunités de vente, les nécessités d’intervenir vite (service client), pendant la conversation et non en post-appel comme le proposent quantité de ses concurrents. L’efficacité globale des services de télé-vente, de service client s’en trouve largement améliorée, d’autant que la technologie et les process développés par Allo-Media permettent de relier le cookie vocal au parcours digital qu’a effectué au préalable le prospect. Plus fort que le cookie et les techniques de retargeting, le cookie vocal devrait rapidement s’imposer comme un accélérateur de business dans les directions digitales et relation client, toutes deux concernées par l’innovation. Pour un néophyte, en très résumé, Allo-Media a créé un système qui permet à un chercheur d’or dans une rivière de trouver plus vite le filon d’or avec une probabilité statistique de succès décuplée. Au récent Les sommets du digital à la Clusaz, l’entreprise a fait un buzz incroyable, notament grâce à sa démo live.

Allo-Media a créé cet outil avec l’aide des plus grands chercheurs et spécialistes français du traitement de la voix – dont Vincent Jousse (ex Voxygen), qui est devenu depuis CTO de l’entreprise – et la puissance de l’intelligence artificielle. Résultat : les investisseurs se bousculent pour la prochaine levée de fonds, alors que de leur côté, les investisseurs historiques dont VisVires capital n’ont pas barguigné pour effectuer les apports de fonds successifs qu’ont nécessité les développements du produit. Les marques, elles, n’ont pas attendu pour mettre en place des POC (proof of concept), visant à tester l’efficacité du cookie vocal. Selon nos sources, les résultats seraient… éloquents.

Manuel Jacquinet

Couverture, l’équipe d’Allo-Media au siège social

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire