Accenture va collaborer avec Bruce Springsteen sur l’expérience client…dans les stades

Le 26 septembre 2016 par Magazine En-Contact

zgjcdlokLe leader mondial du conseil s’attache pour 5 ans les services du Boss, convaincu que le savoir-faire de la rock-star du New Jersey peut l’aider à revoir l’expérience client dans les stades où celui-ci joue depuis 40 ans, lors de concerts mythiques. Billetterie, usage des technologies, sécurité, c’est sur un panel élargi de questions que les équipes d’Accenture entendent capitaliser avec le Boss. Selon nos sources exclusives, l’accord sera divulgué demain, lors de la sortie officielle de l’autobiographie de Bruce.

A soixante-sept ans, le leader du E Street Band n’a visiblement pas l’intention de raccrocher sa guitare puisqu’il va aider, depuis les Etats-Unis et lors de tournées et conférences en Europe l’une des plus prestigieuses sociétés de conseil en organisation et externalisation sur un domaine  identifié désormais par tous les cabinets de conseil comme stratégique : l’expérience client. Gestion des files d’attente, contrôle de la billetterie, engagement des fans, produits dérivés, autant de sujets sur lesquels selon Accenture, les opérateurs de stade, dirigeants de club de foot et grands acteurs de l’entertainment savent qu’ils vont devoir faire la différence : le nouveau patron de l’OM, Frank Mc Court, déclarait d’ailleurs au Monde (édition du 17 septembre) que le plan de relance du club phocéen reposait sur 4 piliers dont « offrir une expérience inégalée à nos supporters ».
Qui, mieux que le Boss pour aller convaincre des patrons de grands groupes, qui l’ont forcément écouté, apprécié et dont la fidélité des fans est une preuve tangible de son savoir-faire en matière d’expérience musicale : le mur du son de Born To Run (1975), c’est lui ; les concerts de 3H30, c’est  aussi la signature de Bruce qui fait dans ses mêmes concerts un usage très modéré de la technologie.

En signant cet accord, inédit, avec un leader charismatique dont l’aura dépasse largement le domaine du rock, le cabinet marque un grand coup. La proximité et l’amitié ancienne entre Bruce et l’un des partners monde de la société de conseil ne serait pas étrangère à cet accord. Mais c’est surtout la preuve que les stratégies de communication peuvent combiner disruption (on n’avait encore jamais vu une alliance  de ce type) et affinités relationnelles.
On ne sait pas si Nils Lofgren gratifiera quelques chief digital officers de ses salto arrière ni si Miami Steve van Zandt pondra des slides.
Slide, ça ne signifie pas tout à fait la même chose dans les cabinets de conseil que pour un guitariste mais Accenture a sûrement prévu un bréviaire.

Holden Caufield (Envoyé spécial aux USA).

LE 29 SEPTEMBRE 2016
Complément d’information : on aurait tellement aimé que ce soit vrai…
Mais Holden Caufield, notre envoyé spécial, a surtout voulu que la réalité ressemble à son rêve. Bruce, c’est
le boss. Accenture voudrait être le boss de l’expérience client, et rachète donc à tour de bras des sociétés,
dans cette optique… C’était un petit clin d’oeil, daté du 27 septembre, date de sortie de l’autobiographie de
Bruce, Born to Run. Preuve qu’on peut à peu près raconter n’importe quoi dans les nouvelles technologies.
La rédaction d’En-Contact.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire