Les télévendeuses d’IVOO soutiennent leur patron devant le tribunal

Le 8 juillet 2019 par Magazine En-Contact

Une scène digne d’un film de Ken Loach ou des grandes comédies italiennes des années 70 s’est tenue hier devant le tribunal de commerce de la Rochelle. Y comparaissait, pour demander une mise en liquidation de l’entreprise Stenico, son repreneur, Bruno Becquet.

Ce spécialiste de la vente à distance de produits fabriqués dans les ESAT a repris voici deux ans l’entreprise auparavant dirigée par la famille Moynet, mise en examen pour différentes affaires judiciaires. IVOO, véritable institution dans la région, bien qu’elle soit très discrète, a fondé tout son modèle sur le recrutement et la formation de spécialistes de la télévente en B to B et pratique son métier dans un cadre original : celui d’agent commercial, pour le compte de ses clients donneurs d’ordre : les centres pénitentiaires. Ce sont ces télévendeuses qui sont venues, avec des banderoles exprimer hier leur soutien à leur patron, embringué dans une reprise d’entreprise dont il découvre tous les méandres.

Retrouvez notre interview de Bruno Becquet, ici.

 

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire