Résiliation des contrats par SFR : Arvato et Sitel touchés, b2s et Teleperformance épargnés

Le 5 avril 2016 par Magazine En-Contact

Le chiffre de 3 000 emplois menacés chez les prestataires en centres d’appels de SFR reste probable.

Suite à la publication de notre article « 3 000 emplois menacés chez les prestataires en centres d’appels de SFR ? » hier lundi 4 avril, nous sommes en mesure de compléter certaines des informations relayées par l’AFP et certain syndicat.

– Contrairement à ce qui a été annoncé par le représentant syndical cité par l’AFP et dans notre article, la direction de b2s, jointe par la rédaction, indique ne pas avoir reçu de lettre de la part de SFR dénonçant le contrat de prestation liant les deux entreprises ; b2s continuera donc à travailler avec SFR ;

– Egalement jointe par la rédaction, la direction de Teleperformance France indique « ne rien avoir reçu » de la part de SFR ;

– En revanche, la direction du groupe Acticall a confirmé que Sitel, qui fait partie de ce groupe, « a bien reçu une lettre » de la part de SFR dénonçant le contrat de prestation ;

– Arvato confirme également avoir reçu un courrier de dénonciation, et précise en avoir « informé les comités d’entreprise concernés (…) le lendemain de la réception du courrier », conformément aux dispositions légales.

Les inquiétudes des salariés du site de Douai (Nord), opérant sous la raison sociale Duacom, et qui dépend largement de la commande de SFR, sont donc fondées.

Dominique Decaestecker, dirigeant d’Arvato France, va même plus loin, confirmant que « le secteur évalue à 3 000 suppressions d’emplois, l’impact que ces dénonciations pourraient générer ».

A suivre, donc…

Charles-Henri Fondras

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire