Le président de Call Expert, (opérateur français de centres d’appels) Bertrand Delamarre, présenté à un juge d’instruction pour infractions financières (exclusivité En-Contact)

Le 17 octobre 2013 par Magazine En-Contact

Bertrand Delamarre, président-fondateur de Call Expert
Bertrand Delamarre, président-fondateur de Call Expert

Après avoir été entendu par la justice ces derniers jours et notamment le procureur d’Amiens, le président du groupe Call Expert, Bertrand Delamarre est présenté le 17 octobre à un juge d’instruction pour infractions financières selon les informations exclusives révélées par le magazine professionnel En-Contact dirigé par Manuel Jacquinet et confirmées par Bernard Farret, le procureur de la république d’Amiens. Est ce lié à la récente liquidation judiciaire de sa filiale Call Expert Languedoc Roussillon ou à la suite d’enquête initiées depuis plusieurs mois ? Des anciens cadres dirigeants de l’entreprise, partenaires commerciaux ont en effet été entendus dans le cadre de gardes à vues multiples au sujet de mouvements financiers concernant les différentes structures du groupe. Le management de ce groupe qui possède 2 centres d’appels francophones de taille significative à Abbeville et à Roubaix et des centres à l’Ile Maurice a été parallèlement récemment remanié : François Boulard (Ex-Directeur Général de Transcom) vient d’en être nommé le Directeur Général depuis le 15 octobre tandis que Aline Soulat prend elle la fonction de Directeur des Ressources Humaines. Le groupe se situe dans le top 20 des prestataires français de centres d’appels avec un chiffre d’affaire annoncé en 2012 de 24 millions d’euros, et collabore avec des clients tel que SFR, Rue du Commerce, Canal Plus, Corsair. Il emploie plus de 800 personnes. La récente liquidation judiciaire de sa filiale à Alès avait donné lieu à des incidents nombreux avec les syndicats au niveau local.

Manuel Jacquinet le 17 Octobre 2013

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

24 réponses à “Le président de Call Expert, (opérateur français de centres d’appels) Bertrand Delamarre, présenté à un juge d’instruction pour infractions financières (exclusivité En-Contact)”

  1. Je me rappelle de cet Escroc spécialiste en subventions et liquidation déguisée

  2. Bertrand DELAMARE est à Casablanca du 05 au 06 mai 2015, pour étude de collaboration avec un gérant correct de centre d’appel, merci de nous informer de sa situation en France, et que s’est-il passé exactement pour le procès?.

  3. Et ce jour 26 février 2014, avez vous toujours le même discours en sachant que vous allez probablement perdre votre emploi ….. !!!!
    Nous pouvons donc continuer à lui jeter des pierres à lui mais aussi à tous les patrons escrocs … ou personnes qui cautionnent et ferment les yeux sur des pratiques plus que douteuses !!!
    A bon entendeur !!!

  4. Merci a Stephanie Mallia??!! C’est une plaisanterie??!! 75% des salaries avaient demandé sa demission depuis des mois et avaient même fait une petition , justement parce qu’elle n’a JAMAIS rien fait pour les salaries!!! Mais detroner un membre du CE ou un DS n’est pas chose facile… Mais grace a elle et a la cgt nous n’avons plus d’emploi aujourd’hui alors qui nous a duper ? Stephanie mallia qui a son job bien paye a l’union local ou celui qui risque la prison mais qui nous assurait un salaire ?

  5. le problème n’est pas qu’il a escroqué l’état, c’est qu’il a escroqué ses salariés. en plus, les conditions de travail ne sont pas pareil partout, on ne peut pas dire que ces employés mécontents ont torts.

  6. Actuellement salariée au site de roubaix nous sommes très inquiéts pour nos emplois, la directrice du site Mme Kelly, nous a fait une reunion assez musclé en n’hésitant pas a bafouer notre droit au jour férié du 1er et 11 novembre. En espérant que nous serons sorti d’affaire et que nous finirons pas par fermer.

  7. @ Fosse,

    « oublier » l’engagement de l’Union Locale CGT d’Alès dans ce conflit me semble particulièrement……bizarre.

  8. arretez donc de lui jeter la pierre, j’y bosse dans cette boite et on y est pas si malheureux . Il a voulu escroquer l’état …et alors ! l’état n’est-il pas un escroc ?

  9. Pour avoir bosser chez Call expert à l’île de la Réunion, je peux vous certifié que les conditions de travail dans cette société sont scandaleux! Chantages, harcèlement moral, heures supplémentaires non payées, le planning et les promotions internes sont attribués selon les « affinités » avec les responsables.
    Les plaintes déposées à l’inspection du travail n’ont jamais eu de suite!Maintenant on comprend mieux pourquoi…
    encore ce soir le site viens d’effectue un cou de pression pour défendre les gens de parle.

  10. Pour avoir bosser chez Call expert à l’île de la Réunion, avec du recul, je peux vous dire que les conditions de travail dans cette société sont inacceptables! Chantages, harcèlement moral, heures supplémentaires non payées, le planning et les promotions internes sont attribués selon les « affinités » avec les responsables! Celles-ci verifiaient aussi nos mobiles! Souvent epiées… On se croyait au collège avec leurs règlements.
    Les plaintes déposées à l’inspection du travail n’ont jamais eu de suite!

    Maintenant on comprend mieux pourquoi…

    Un grand Bravo à vous!

  11. Bonjour Loic.

    Nous sommes preneurs de toutes informations concernant les agissements de notre PDG.

    Cordialement,

    Les élus.

    PS: Muriel Lempereur, sachez que nous sommes déjà en pleines actions depuis le 14/10/13 et que nous n’avons pas attendus les conseils des « critiqueurs ».
    Les syndicats représentatifs Abbevillois et Parisiens travaillent TOUS d’une MEME voix!!!!

  12. Pas trop tôt ! Tout le monde sait que c est un des plus grands escroc du secteur. Ce malfrat terni la profession. Tout est en train de rentrer dans l ordre. Les employés risquent cependant d avoir du mal à retrouver du travail car formes selon sa conception du métier…

  13. 24 millions d’euros en chiffre d’affaire n’est pas assez pour Monsieur Delamarre ? Ils veulent toujours plus en travaillant moins.

  14. Je compatis avec les 800 personnes qui sont employés par cet escroc. En espérant que ce sera un avertissement pour tous les futurs employés potentiels…

  15. je pense qu’il serait plus que judicieux que le comité d’entreprise déclenche un comité d’entreprise extraordinaire présidé par l’inspection du travail, et déclenche un droit d’alerte le plus rapidement possible ! il est urgent qu’une nomination d’un administrateur judiciaire intervienne ! la situation est très grave pour tous les sites !!
    les syndicats d’Abbeville feraient bien de s’activer !!!

  16. J y ai travaillé pendant 10 ans , il m a arnaqué , trainé dans la boue !! pas payé des centaines d heure , et aux prud hommes il a eu raison !!! en manche avec la ville il els payer bien pour que ces « infraction » passe inapercu !! eh bien je suis bien contente ! qu il paye aujourdhui pour tout le mal qu il a fait aux gens

  17. Après avoir largement décrié le syndicat CGT de Call Expert Saint Christol Les Ales, le préfet du Gard est contraint de regarder la réalité en face: Monsieur Delamarre est bel et bien un patron voyou qui a plongé 105 salariés dans la précarité!!
    Un grand bravo à Stephanie Mallia, déléguée syndicale CGT, aux salariés qui mènent encore une lutte acharnée pour se faire rétablir dans leurs droits.

  18. Enfin on va peu être condamné les vrais bandis !!!!! Si besoin j’ai beaucoup de chose à dire qui mérite d éclater au grand jour sur les méthode de travail de mon ex patron préférer !!!!!!!!!!

  19. Whenever I hear stories like this about directors of large companies getting arrested I always wonder how long they have been getting away with these petty crimes. Hopefully when they do get caught (and punished) it will help them realize that they are not as invincible as they thought!

Laisser un commentaire