« Parlez-aussi des petits ! »

Le 27 octobre 2014 par Magazine En-Contact

 

Martine MOISSON - Présidente - Groupa2m. fr
Martine MOISSON – Présidente – Groupa2m. fr

Oui, comme dans les journaux papiers qu’on serait tenté de qualifier de « désuets », la rédaction d’En- Contact reçoit toujours du courrier de la part de ses lecteurs, et de ses lectrices. Pas par La Poste, non, ou alors seulement quand il s’agit de LRAR nous menaçant de représailles judiciaires suite à tel ou tel article qui dérange – on vous prévient, en général ça ne sert à rien. Non, en général il s’agit de courriels. Comme celui que nous avons reçu le 12 septembre, envoyé par Martine Moisson, Présidente de Groupa2m. fr, et qui gère deux centres d’appels situés respectivement à Saint Quentin (Aisne) et Signy-le-Petit (Ardennes). Nous pouvons donc lui répondre ici-même, d’abord pour la remercier de sa fidélité – on connaît des lecteurs bien plus riches, sans doute, qui ne payent pas leur abonnement… – et pour lui prouver que non, il n’est pas nécessaire de s’appeler Xavier Niel pour avoir le droit à quelques lignes sur En-Contact. Lignes qu’elle devrait d’ailleurs relire, en ce qui le concerne, tant nous doutons qu’elle souhaite connaître le même traitement médiatique. 

Merci donc chère Martine : nous reproduisons ici stricto sensu votre correspondance, car elle nous touche, et tend à montrer que ce métier, c’est aussi des professionnels passionnés, loin de Paris, qui dans l’ombre, lui donnent ses lettres de noblesse.

[note note_color= »#e5e5dd »]Je suis une abonnée de la revue en-contact. Je suis dirigeante depuis 10 ans maintenant d’un call center mais pas d’une plateforme surdimensionnée. Nous réalisons chaque jour du contact client qualité, je dirai sans modestie aucune de la super qualité. Prise de RDV BtoB hautement qualifiée, permanences téléphoniques et secrétariat. Nous formons nos propres salariés, à notre méthode de travail, aux exigences du métier, de son sérieux…. . J’ai 62 ans, je suis tombée dans la marmite de l’activité des centres d’appels tout à fait par hasard. Au chômage à 50 ans impossible de retrouver du travail. Et maintenant je suis addicte de ce métier. Pas question de penser à la retraite – Nous existons, en province, nos clients sont fidèles depuis 10 ans. Ils ‘’sponsorisent’’ d’ailleurs d’autres clients qui nous rejoignent. Je ne travaillerai jamais pour de grands comptes pour X raisons. Je privilégierai toujours le contact client de proximité pour X raisons. Nous avons établi un tel partenariat avec nos clients, qu’eux même embauchent car le sérieux de notre travail leur permet de consolider leur activité et avancer avec des objectifs de progression. Nous communiquons constamment sur Google, nous existons, travaillons, progressons chaque année dans nos résultats financiers …. Nous sommes aussi des bons, des excellents même, mais Xavier Niel, pour ne citer que lui, a le droit d’avoir une page de reportage. Ah oui !!! la puissance de l’argent !!! Je ne comprends pas que votre revue ne s’intéresse pas à des structures telles que la nôtre. Je rage chaque fois que je lis votre revue passionnante. Nos structures n’intéressent pas les rédacteurs professionnels alors que nous créons des emplois, formons des chômeurs à ce nouveau métier[/note]
Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire