Opposetel prend la relève de Pacitel le premier juin – La liste de Pinville va-t-elle trucider le télémarketing sauvage ?

Le 15 mars 2016 par Magazine En-Contact

logo_opposetelOn avait fini par ne plus y croire. Près de deux ans après le vote de la « loi Hamon » décidant de sa création, une liste « officielle » d’opposition au démarchage téléphonique va enfin voir le jour, avec une mise en service prévue pour le premier juin de cette année. Même si le nom du service n’est pas encore confirmé, c’est la société Opposetel qui a été sélectionnée le 29 février par le secrétariat d’Etat au Commerce, à l’Artisanat, et à la Consommation, auprès du Ministère de l’Economie et des Finances, et via la DGCCRF. L’entreprise, créée le jour
même de l’annonce du résultat de l’appel d’offres, jouira d’une délégation de service public pour une durée de cinq ans afin de gérer les inscriptions sur la liste et de contrôler son observation par les organismes de télémarketing. Rappelons que l’inscription sur la liste sera effective dans un délai d’un mois plus tard et pour une durée de trois ans renouvelable. Les professionnels encourront une amende de 75 000 euros par appel à une personne inscrite. Sorti par la petite porte lors d’un premier appel d’offres n’ayant pas trouvé de candidature satisfaisante, Pacitel, qui gérait jusque là une liste d’opposition similaire mais sans valeur légale, revient en quelque sorte par la fenêtre puisque c’est l’ex-Président de Pacitel, Eric Huignard, qui préside la société Opposetel. Par ailleurs président du SNCD (Syndicat National de la Communication Directe) et dirigeant de plusieurs enseignes de location de fichiers dans le giron de HSK Partners, Eric Huignard est épaulé par un conseil d’administration où siègent des représentants de ses confrères d’Amabis, CBC Developpement, la Societe d’Analyse Informatique de Donnée Aid et… HSK Partners. Afin que ces sociétés ne puissent être accusées de se trouver juges et parties, un «comité des sages », garant du bon fonctionnement du dispositif, doit être mis en place.

Dernière Heure

Bloctel : la liste d’opposition au démarchage téléphonique a (enfin) un nom – et une adresse bloctel.gouv.fr

La secrétaire d’Etat à la consommation a pris tout le monde de court en annonçant le nom du nouveau dispositif qui devrait permettre aux consommateurs français de se faire protéger du harcèlement téléphonique, et annonce des sanctions exemplaires. Plusieurs sociétés peuvent se sentir visées.

www.service-public.fr/particuliers/actualites/A10590

On connaissait depuis février dernier le nom de la société en charge de la gestion technique du dispositif, et depuis mars la date de lancement opérationnel, on a désormais le nom de la liste d’opposition au démarchage téléphonique française. Bloctel, gérée par la société Opposetel, et prenant la suite de Pacitel, sera donc lancée le premier juin. Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire l’a annoncé ce jeudi 3 mai chez nos confrères de RTL. Expliquant le fonctionnement du dispositif, la secrétaire d’Etat a précisé que « s’il y avait dans certains cas un démarchage abusif, il faudra à ce moment-là relever le numéro de téléphone et, si vous pouvez, le nom de la société qui a appelé, nous le signaler sur le site bloctel.gouv.fr ou à la DGCCRF. Nous ferons les poursuites nécessaires ».

Des sanctions exemplaires « dès juillet prochain » ?

Le délai de traitement des numéros sur la liste, afin que leurs titulaires soient effectivement protégés, reste en revanche à l’heure où nous écrivons incertain, mais devrait s’établir à un ou deux mois.
Si les journalistes de RTL sont persuadés que Bloctel rencontrera un succès… sans appel, encore faudra-t-il qu’une campagne de communication suffisamment massive soit faite pour que les consommateurs Français connaissent Bloctel. Joint par la rédaction trois heures après l’annonce sur RTL, le Président d’Opposetel Éric Huignard, et qui est à ce titre en charge de la gestion de la liste… n’était pas au courant du nom qui a finalement été choisi pour le dispositif.
Ce qui n’empêche pas la secrétaire d’Etat de se montrer très confiante : « je garantis bien évidemment que cela va marcher », a-t-elle affirmé sur RTL, prévoyant même de « faire des exemples, dès le premier juillet prochain ».
Que ces appels soient émis par les sociétés, pour le compte ou par des entités s’en réclamant de manière frauduleuse, des marques comme Engie, ENI, Canal + ou SFR sont selon une enquête exclusive de la rédaction d’En-Contact les plus exposées à l’ouverture de la liste – et donc, à des amendes pouvant aller jusqu’à 75 000 euro – par appel – à une personne inscrite sur la liste Bloctel, si elles ne font pas évoluer leurs pratiques d’ici au premier juin. En tout état de cause, et compte tenu du succès prévisible de cette liste d’opposition au télémarketing sauvage, le cabinet de Martine Pinville devra soigner sa communication pour faciliter la compréhension par le grand public du dispositif.
Après Pacitel, on aura donc évoqué dans ce dossier Opposetel puis Bloctel – c’est en réalité à l’adresse bloctel.gouv.fr qu’il faudra se connecter pour faire valoir ses droits.

Manuel Jacquinet

 

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

6 réponses à “Opposetel prend la relève de Pacitel le premier juin – La liste de Pinville va-t-elle trucider le télémarketing sauvage ?”

  1. Je ne suis pas éditeur de fichiers, et je reconnais que nombre de centres d’appels gèrent très mal leurs opérations et polluent le marketing téléphonique.

    Une question : pourquoi la presse n’est elle pas soumise aux mêmes obligations de démarchage ?

    2° question : l’attribution de délégation de service public à Opposetel par le ministère des Finances date du 25/2/2016 (signature de E.Macron) alors que la société Opposetel n’a été créée que le 29/2/2016. Comment cette dernière a t elle pu répondre à un appel d’offres (Y a t il même eu appel d’offres ?)

  2. reçu une réponse “bidon” une arnaque c’est sûr.
    a qui la transférer pour vérification ? merci

  3. Suite à mon inscription sur bloctel le 1er juin, je reçois ce jour un mail de confirmation qui me parait tout à fait une arnaque vu son écriture. Je n’ai pas répondu, et classé ce mail dans les spams.
    Il serait bon de vérifier l’origine.
    A qui m’adresser pour transférer ce mail, pour info

  4. Bonjour,

    C’est juste aberrant de voir la crédulité de certains et l’opportunisme d’autres … Savez vous qu’il existe pour pouvoir ne plus recevoir d’appel une liste nommée la liste rouge ? Savez vous que cette liste rouge coute quasiment rien ?

    Que vous le sachiez l’état encore une fois se moque de vous et n’a dans sa tête que le profit, je suis pour ma part un professionnel du secteur et on me demande 40 000€ pour pouvoir continuer d’exercer alors que je suis inscrit a toutes les listes et que je supprime toutes les personnes qui en font la demande et ce pas pour 3 ans mais a vie! J’ai 20 ans d’existance dans le métier et une liste de 80 000 numéros que je fais analyser et grossir chaque jour.

    Je vous le dis haut et fort on tue le commerce au profit des grands groupes encore une fois, on entre dans l’ère du grand patronat au dépis et déni des petites entreprises .

    C’est vraiment une usine a fric cette liste, en Belgique la même liste coute 3000€ par an et c’est suffisant … Noooon en France c’est par mois !

    Excusez ma colère mais comprenez si l’on vous dit que vos impôts locaux coutent soudainement 40 000€ en gros on vous interdit de pouvoir habiter quelque part … C’est exactement pareil on me dit que pour travailler je dois donner tout le profit que je vais faire dans l’année …

    Je me demande simplement a qui profite ce crime … Ils vont tuer une profession qui certes dérange quelques uns ( beaucoup peut être ) mais pour laquelle il suffirait de punir les mauvais élèves pour pouvoir l’assainir et qu’on ne me dise pas que l’on va aller chasser les mauvais élèves en Israel car ce n’est pas vrai, ces gens là volent des millions chaque année a des pauvres gens. Les pires continueront d’exister alors que ceux qui ont pignon sur rue ( comme moi ) devront cesser d’exister.

    Bonjour 2016 où le banditisme prime sur tout !

  5. Merci de bien vouloir enregistrer notre demande afin de ne plus être sollicites par téléphone pour des démarches commerciales.
    Cordialement

Laisser un commentaire