On l’appelle Francis le Belge, euh non, LUC Francis le Belge (Jacobs)

Le 2 avril 2019 par Magazine En-Contact

Comme son quasi homonyme, il fréquente le milieu. Mais c’est celui du marketing téléphonique et des centres d’appels, pas LE MILIEU. Après une carrière sérieuse et couronnée de succès chez Nokia, le patron de Nixxis est en train de réaliser avec ses outils logiciels une belle percée dans l’équipement de centres de contacts, essentiellement ceux consacrés à des appels sortants (outbound calls). Après des tests de performance comparée avec le grand rival qu’est Vocalcom, et que nous avons pu consulter, de nombreux DSI et directeurs de centres de télémarketing choisissent de faire des infidélités à leurs partenaires historiques (Altitude Software, Aheeva, Vocalcom, etc.). Les gains de performance et de joignabilité seraient suffisants pour justifier ces « switchs », jamais simples. Mais d’autres entrepreneurs continuent de ne croire qu’aux solutions classiques et n’ont pas cédé aux sirènes du cloud. Denis Marsault, fondateur de MyOpla, a poursuivi, lui, sa collaboration avec les équipes d’Anthony Dinis (Vocalcom). C’est à lire dans le N°109 d’En-Contact, dans une longue enquête intitulée : La French Cloud Connection n’a plus peur de Genesys et de Vocalcom.

Par la rédaction d’En-Contact

Voir l’entretien avec Jean Reignier de Comearth.

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Une réponse à “On l’appelle Francis le Belge, euh non, LUC Francis le Belge (Jacobs)”

Laisser un commentaire