Engie, Sfr, Canal Plus… ces sociétés qui ne vont pas aimer Bloctel, la liste de Martine.

Le 3 mai 2016 par Magazine En-Contact

Dans un mois, selon les dires de ce matin de Martine Pinville, c’est la fin du démarchage téléphonique… ou presque.
Tout ce qu’il faut savoir sur une liste anti prospection téléphonique sauvage, qu’on a beaucoup attendue, mais dont il ne faut pas attendre grand-chose
selon Manuel Jacquinet, rédacteur en chef du magazine En-Contact, consacré à la relation et l’expérience client.

Un vrai problème, une vraie douleur… partout dans le monde :
– le problème est mondial puisque, dans de très nombreux pays, le démarchage téléphonique est considéré comme une véritable plaie par les citoyens, qui placent la pratique au top des désagréments de la vie.
Dans des économies occidentales affectées par le ralentissement économique, rien de tel que de petites campagnes de derrière les fagots, pour remplir le carnet de commandes… comme l’indique l’enregistrement téléphonique qui suit enregistré le 3 mai, ce jour, émis par Numéricable.

 

 

Pour payer ses dettes, Patrick Drahi a trouvé la martingale : faire appeler à tout va, avec quantité de motifs fallacieux..mais selon une enquête exclusive menée depuis plus de 8 mois par la société d’études Radio caroline Media pour le compte de notre magazine*, PD a fait de nombreux adeptes : dans quantité de grands groupes tels Engie ( en direct ou via des partenaires agréés…) Canal Plus, on essaie de combler des errements stratégiques ou retards à l’allumage par des sollicitations de plus en plus nombreuses et fréquentes.
Sur le blog monté à cet effet, la rédaction a recueilli de très nombreux témoignages « c’est pire que les organismes de recouvrement, ou que la banque lorsque vous êtes à découvert »indique Solange, retraitée en Indre et Loire. En effet, sans qu’ils ne le sachent, le fait de décrocher une fois sur votre téléphone laisse une trace dans les fichiers : vous existez –puisque vous avez répondu – et donc on va vous rappeler ( à l’instar des organismes caritatifs, donner une fois indique que vous êtes un donateur…) ; il faudrait donc ne jamais décrocher. Difficile lorsque vous cherchez du travail par exemple…
Officiellement, dans ces grands groupes, personne n’est au courant ou ne semble assumer : Augustin Honorat, grand patron de la relation client chez Engie, oriente sur son service de presse dès que les questions précises sur le rôle du groupe sont posées : « nous ne commanditons pas ces campagnes, elle sont menées par des prestataires et la liste des partenaires agréés est publiée sur un site dédié »

Capture d’écran 2016-05-03 à 18.24.06

 

Vous devriez deviner, peut être au son de la sonnerie… qui est agrée pour vous appeler ou non
*diffusion et sortie officielle de l’étude le 9 mai.

Mais une liste et des promesses qui devraient buter sur de vrais écueils :
Mais en vérité, le dispositif tel qu’il est imaginé et présenté contient déjà suffisamment de failles pour… générer quantité de déçus, très vite :
– Qui sait que plus de 70 % des appels émis en télémarketing sont actuellement émis depuis le Maghreb, l’Afrique noire ou Israel, voire au Liban ou les spécialistes se sont installés depuis des années ?
La loi permettra selon la Ministre de remonter au donneur d’ordre ; lequel, celui qui ne dit pas son nom ou se présente comme appelant au nom de Bouygues Telecom, souvent avec un faux préfixe téléphonique ?
La technologie permet en effet d’afficher un numéro appelant qui n’est pas le vrai et rien n’imposera à votre interlocuteur de vous dire pour qui il travaille.

– il faudrait alors déposer une plainte auprès des autorités adéquates pour lancer une enquête.
Depuis 3 semaines, la rédaction du magazine a sollicité la direction de la protection des populations, l’organisme qui dépend de l’état, auprès duquel il a déposé en ligne une plainte officielle,après un 6 ème appel de SFR en 5 jours.
La réponse qu’on a obtenue, de la DPP (Direction Protection Population) : « SFR leur siège est où ? Dans le 92 ? alors c’est pas nous c’est une autre DPP »

SFR, les marchands de fenêtres et les autres, vendeurs d’énergie, peuvent bien rire :
Le dispositif Bloctel, on voudrait bien se tromper mais il risque fort de ne pas trucider le démarchage téléphonique qui… ressemble au nuage de Tchernobyl : on lui avait intimé de s’arrêter à la frontière française. Mais il a désobéi.
Les mauvaises langues diront que Martine a tout compris : passer à la radio pour annoncer Bloctel, c’est bien, surtout sur RTL, mais pour BloCChomâge aussi, on nous a fait espérer beaucoup de trucs… depuis longtemps.

Propos recueillis par Holden Caufield et Manuel Jacquinet.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

2 réponses à “Engie, Sfr, Canal Plus… ces sociétés qui ne vont pas aimer Bloctel, la liste de Martine.”

  1. @ Michel : Vous le dites vous même, ou du moins le sous-entendez, il existe une vraie difficulté pour concilier télémarketing et qualité. C’est pour cela que la plupart du temps, la qualité passe au second plan, car elle a toujours un coût. CQFD.

    La préoccupation première du sous-traitant est de « traiter le fichier » dans les délais impartis, occuper les agents sur les centres (off-shore) 8H par jour, et espérer atteindre les objectifs fixés par les donneurs d’ordre. Vous le savez, puisque, semble-t-il, vous êtes un professionnel du secteur, que la rentabilité des opérations de télémarketing, y compris à l’offshore, est souvent un équilibre instable, qui pousse au vice !

    Quand à la « création de milliers d’embauches en France » : revoyez vos comptes ! Les grosses opérations de télémarketing se déroulent en ce moment même au Maroc ou à Madagascar et plus en France, et cela inclut d’ailleurs probablement Engie cité en exemple plus haut, dont l’état français est actionnaire à hauteur de 85%…Qui est schizo ?

    Le fait qu’un cadre légal plus contraignant, plus dissuasif que Pacitel, et loin d’être parfait j’en conviens, soit mis en place me paraît être une très bonne chose pour le métier de la relation client et ses prestataires, qui pourront peut être, en s’appuyant sur les textes, dire non à leurs donneurs d’ordres, et renoncer à ces pratiques discutables.

  2. L’appel qui sert d’illustration aux propos est une vaste blague : comment sortir cette personne du fichier si elle ne communique pas son nom ou a minima le numéro qui fait l’objet de l’appel ? Soyons sérieux… Le parti pris d’En Contact sur le sujet des appels sortants est insupportable. Ce sont des activités qui génèrent des milliers d’embauches en France (chez les principaux annonceurs d’En Contact d’ailleurs…schizophrènie ?) et à l’étranger (est-ce mal de créer de l’activité dans des pays qui en ont tant besoin, pour eux …et pour nous ?). Je partage tout à fait que ceci doit être fait avec mesure, « fair uses » et qualité. Pour autant si ça ne répondait pas à des besoins clients réels et de façon pertinente, ces opérations ne seraient pas rentables pour les prestataires comme les donneurs d’ordre…et n’auraient pas lieu d’être. Stop à la démagogie sur le sujet. Vous même avez publié des articles montrant qu’il était possible de concilier télévente sortante et qualité (lab dans l’assurance….). Que des acteurs travaillent mal ne doit pas jeter l’opprobre sur une profession, c’est comme chez les journalistes 😉 Par ailleurs je rappelle que le dispositif Opposetel ne concerne que les contacts prospects, en aucun cas les contacts clients.

Laisser un commentaire