Diabolocom régale sur le « rooftop » du Fouquet’s

Le 11 juillet 2014 par Magazine En-Contact

_26A7170
le « rooftop » du Fouquet’s – 25 juin 2014

Il n’est pas facile à la rédaction, ces derniers temps, de satisfaire à toutes les sollicitations. Gala de la relation client le 17 juin, invitation par Diabolocom le 25 au soir, grand’messe Salesforce le 26, anniversaire de CCC le même jour à Vienne… sans compter la coupe du monde. On a tout essayé, mais la taille de notre équipe n’étant pas extensible à l’infini, nous avons dû, comme tous les bons élèves au bac, faire des impasses parmi tous ces événements prestigieux. Ainsi, à Marc Benioff, nous avons préféré… Marc Dorcel. Le célèbre réalisateur et producteur de films destinés à un certain public faisait ainsi partie des invités de Diabolocom pour leur soirée mémorable au Fouquet’s, de même que de nombreux autres clients de l’éditeur.

Etaient ainsi présents les directeurs de la relation client d’entreprises telle que Coyote, Relais et Châteaux, Oscaro pour ne citer qu’eux, tous très pointus sur leur secteur. Signe s’il en est, que l’éditeur sait organiser des soirées à la fois agréables – le « rooftop » du Fouquet’s vaut bien le détour –, conviviales et instructives. Signe aussi que Diabolocom, dont la croissance à deux chiffres se poursuit, commence à devenir un acteur très respecté du métier. Il faut dire qu’au contraire d’autres réceptions dans le célèbre restaurant, passées à la postérité politico-médiatique, il n’y avait pas de liste à l’entrée. En faisant le choix de Diabolocom et de Marc Dorcel, plutôt que celui de Salesforce et Marc Benioff, nous avons eu le nez creux… Le groupe Marc Dorcel réalise aujourd’hui 15 millions d’euros de chiffres d’affaires et est présent dans 56 pays dans le monde. Son nouveau site e-commerce de vente de sex-toys, poussé par une campagne de publicité très opportuniste en pleine coupe du monde (slogans : « Chéri, va te faire _26A7340foot », « Avec lui, c’est à coup sûr dans la lucarne » etc.) emploie une quarantaine de personnes. Pour autant, ce n’était pas une de ses productions qui a été projetée pendant la soirée… mais le match France-Equateur. A la mi-temps, les invités ont pu eux-mêmes faire un peu de sport avec… des parties de baby-foot sur place. Avant d’en faire encore un peu plus, puisqu’une inscription aux 8km de la relation client, course « proposée » par l’éditeur, était offerte à une entreprise à l’issue d’un tirage au sort réalisé pendant la soirée
Un autre organisateur célèbre de soirées au Fouquet’s avait déclaré en 2012 : « franchement si c’était à refaire, je ne reviendrais pas dans ce restaurant ». Il l’avait sans doute moins bien organisée qu’Hélène Draoulec Responsable communication et marketing opérationnel de Diabolocom. Nous en tout cas, on reviendra l’an prochain !

La Rédaction du magazine En-Contact

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Une réponse à “Diabolocom régale sur le « rooftop » du Fouquet’s”

Laisser un commentaire