Bacar Nboh, la NSA ou Kim Jong-Un… ils ne vous auront pas ! Ou comment tout savoir pour protéger ses données comme Gene Hackman

Le 25 février 2015 par Magazine En-Contact

Gene Hackman - Ennemi d'état
Gene Hackman – Ennemi d’état

En 2008, le président de la 4ème puissance mondiale se faisait dérober ses coordonnées bancaires dans un centre d’appels d’une chaine cryptée. Le voleur et son complice en profitaient pour pirater son compte bancaire… Six ans après, les centres d’appels continuent d’être des réservoirs, entrepôts de données sensibles, ouverts ou quasi à tous les vents, dans certains cas. Mais des grands studios de cinéma comme Sony Entertainment Pictures ou des spécialistes de l’abonnement, ou des cartes à puce comme Gemalto peuvent connaître les mêmes désagréments. Bacar Nboh est peut-être moins dangereux que la NSA ou Kim Jong-Un…

Conscient des risques occasionnés, les grands groupes se sont dotés de Chief Security Officers, de process complexes ou exigent de leurs prestataires la norme PCI DSS, censée les protéger. Mais le BYOD (Bring your own device – soit la tendance de plus en plus marquée par des salariés à apporter et travailler à leur bureau avec leurs propres outils) et le Cloud continuent d’ouvrir des brèches un peu partout.

Le spécialiste de cryptologie d’une grande école d’ingénieurs française – qui a réclamé l’anonymat – le confiait récemment à la rédaction de notre magazine, sans fioritures : « les français sont des veaux connectés : tant que leur vie personnelle n’est pas touchée, ils ne se rendent pas compte et continuent de croire aux paroles lénifiantes des opérateurs telco, des fabricants de smartphones ; en réalité, la plupart des téléphones mobiles sont assez faciles à hacker ».

Aussi, si votre vie, ou le devenir de votre petite ou grande entreprise ne peuvent pas souffrir être ainsi dérobées, compromises, 3 conseils :

– Re-visionnez Ennemi d’Etat, l’excellent polar avec Gene Hackman et Will Smith sorti en 1998 : ancien agent de la sécurité ayant travaillé pour des officines d’Etat, telles que la NSA, Gene s’est planqué dans un vieil entrepôt complètement sécurisé grâce à des techniques de bricolage sophistiquées d’où il ne passe… jamais de coup de fil. Son comparse ne sera pas aussi prudent et provoquera un tonnerre d’explosions : enfreignant les consignes de Edward Lyle (le rôle tenu par Gene Hackman dans le film), Robert Clayton… passe un coup de fil… qui leur vaut d’être repérés en 10 secondes. Encore faut-il avoir les moyens de s’acheter un entrepôt.

– Fermez les écoutilles, passez au slow digital et contentez vous, d’un bon vieux Nokia 3310 tout juste bon à passer les appels, seule concession que vous ferez à la modernité. Pour vos achats, rendez vous chez votre boucher, boulanger, marché : achetez local, fuyez le web, en clair, rejoignez un quasi Larzac digital. Radical, mais difficile.

– Le 16 avril, venez écouter et boire les conseils
, récits, témoignages de vrais spécialistes de ces questions lors du 1er Forum sur le hacking de données et les failles de données dans les centres d’appels et le cloud. Interrogez-les, dans le cadre unique du MGallery Hotel Molitor qui a remplacé la mythique piscine – non, pas celle du SDECE, l’ancêtre de la DGSE.

Parce que, de temps à autre, on a tout de même besoin du cloud, des centres d’appels ou de passer un coup de fil.
La meilleure preuve ? Ennemi d’Etat fut l’un des films les plus rentables dans lequel joua Gene Hackman, un film qu’il manqua de ne pas faire : c’est grâce à un dernier coup de fil, insistant et persuasif du réalisateur Tony Scott qu’il changea d’avis.
Le téléphone, décidément c’est compliqué : ça peut vous sauver la vie, ou vous la pourrir. Et si la vraie leçon, c’était de respecter les consignes ?

Manuel Jacquinet

[note note_color= »#e0e0d9″]Teleperformance (leader mondial des centres de contacts externalisés) et En-Contact organisent le 16 avril 2015 à Paris, le premier forum sur ces questions :

– Quels sont les risques majeurs de fraude, vol de données susceptibles d’intervenir dans les centres de contacts ?

– La norme PCI DSS est elle suffisante, réellement déployée chez quels prestataires ?

– Ma voix est mon passeport : La biométrie vocale est elle une solution fiable pour permettre l’identification des clients, appelants ?

– Pourquoi et comment une entreprise telle que Teleperformance est elle parvenue à se hisser sur le Podium de la sécurité dans son secteur.

– Le cloud… encourage-t-il et facilite-t-il les détournements de données ?

Bruce Wignall (Chief Information Security Officer monde de Teleperformance ), les experts de Deloitte*, Lucio Appolonj Ghetti (PDG de Teleperformance France ), des experts en sécurité notamment dans le domaine militaire (sous-marins nucléaires) interviendront lors de ce 1er Forum, réservé aux CEO/CDO et patrons de la sécurité et animeront les ateliers thématiques.[/note]

[divider]

logo_noir

Data Hacking,Data Breaches…
it’s time to move on !

Le 1er forum sur la sécurité des données dans les centres de contacts
et le cloud, organisé par En-Contact & Teleperformance.

www.dhdb-timetomoveon.com 

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire