Wynd ? De nombreux clients insatisfaits, malgré les levées de fonds pharaoniques

Le 25 avril 2019 par Magazine En-Contact

De temps à autre, Sodexo Ventures, Natixis et d’autres devraient pratiquer le fact-checking…

Ismael Ould, le fondateur de Wynd, reste très discret lorsque lui sont posées des questions précises sur son chiffre d’affaires, le nom des clients ou enseignes où sont déployées ses caisses enregistreuses, ses systèmes de commerce unifié multicanal. La réponse tient souvent dans l’alignement des chiffres sur les fonds levés, significatifs, auprès de grandes institutions financières de la place, telles Natixis, Sodexo Ventures, Orange, etc. Voir leur dernier communiqué, il y a 3 mois.

Marcel Dacalor, propriétaire de la pizzeria Marcello sur la Butte Montmartre, sait, lui, que ce ne sont pas ces grands noms qui sont en charge de l’encaissement, lors des pics d’affluence dans son établissement. Ex client de Wynd, il a raconté à l’équipe d’En-Contact comment, avec la « complicité » de son banquier, il a opté un jour pour la location d’une caisse enregistreuse de chez Wynd.
Pour découvrir son témoignage, c’est ici :

De nombreuses start-up ou scale-up ont, dans le passé, annoncé des perspectives séduisantes, levé lors de plusieurs tours de table successifs, des sommes importantes, sans transformer l’essai. So Jeans, Pere-Noel.fr, ChicsTypes… voir notre article de l’époque.

Par la rédaction d’En-Contact

Voir notre dernière actu sur Wynd.

Photo de Une : Marcel Dacalor, propriétaire de la pizzeria Marcello – © Emil Hernon



 

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Une réponse à “Wynd ? De nombreux clients insatisfaits, malgré les levées de fonds pharaoniques”

  1. Courageux témoignage qui dénonce la réalité derrière les levées de fond à repetition. Les VC devraient écouter davantage les clients que les slide decks du roi de l’enfumage.

Laisser un commentaire