Une histoire de télévendeur ripoux chez Teleperformance. Canal + et le leader mondial des télé services abusés

Le 24 mai 2009 par Magazine En-Contact

Un télé conseiller mal intentionné récupère frauduleusement, dans l’exercice de son travail au sein d’un centre d’appels, les coordonnées bancaires de clients et les revend à un complice qui en profite pour ouvrir des abonnements téléphoniques … un business à la petite semaine.  Jusqu’au jour où le complice, qui a de gros besoins, utilise les coordonnées bancaires subtilisées pour d’autres achats.
Mauvaise pioche,  l’une des personnes abusées et qui découvre sur son relevé de compte des prélèvements incompréhensibles s’avère être … un haut personnage de l’État : le Président.

Le pitch de la prochaine co-production des studios Miramax et de Jerry Bruckheimer ?  Pas vraiment : ça se passe en France en 2009 et les deux groupes cotés en bourse impliqués dans cette affaire – Teleperformance et Canal + – préfèrent rester très discrets.  Ils ont bien tort, car cette histoire pourrait arriver dans de nombreux centres d’appels ou sociétés de télémarketing, au sein desquelles circulent et on le sait peu, quantité de données confidentielles.  Mais jusqu’à  présent, ce type de fraude dans les centres d’appels intervenait à Bangalore, du moins c’est ce que l’on préfère penser.  Quand ça va mal et que ça chauffe, c’est toujours la faute de l’autre, le télévendeur sénégalais, indien, forcément mal payé …

Le prochain numéro de En-contact, LE magazine de référence des centres d’appels, révélera, le 17 mars, les résultats d’une enquête minutieuse et détonante (menée par Manuel Jacquinet et la rédaction d’En-Contact), qui en dit long sur notre époque.

« A force de raconter des choses horribles, elles finissent par arriver » (Drôle de drame).

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire