La révolte des modérateurs contre leurs employeurs ou leurs commanditaires : Facebook, YouTube…

Publié le 21 décembre 2020 par Magazine En-Contact
La révolte des modérateurs contre leurs employeurs ou leurs commanditaires : Facebook, YouTube…
Scemi – © Edouard Jacquinet

Ils ont vu le pire de l’espèce humaine (the worst of humanity). Ils attaquent Youtube et Facebook ou Collabera.

Chris Gray, Jane Doe, Thierry Breton, voici quelques-unes des personnes, connues ou non, dont les actions en justice ou décisions récentes vont favoriser le développement des sociétés spécialisées en modération de contenus : Atchik, Collabera, Outsourcia (via sa filiale Scemi), Teleperformance, Webhelp etc. De nombreux spécialistes des centres d’appels et de l’animation de communautés ont en effet créé des divisions spécialisées. Il le faut bien car une savante combinaison d’outils, de process et de mesures de protection des modérateurs est nécessaire pour aborder cette activité en forte croissance et complexe.

Petit rappel du contexte et des faits marquants de 2020

Des ex-salariés de Facebook, de Youtube ou collaborateurs des spécialistes qui assurent, pour les comptes de ceux-ci, la modération des vidéos, contenus qui sont diffusés sur les plateformes, ont attaqué celles-ci en justice pour les troubles psychiques ou dégâts que la pratique de leur activité avait causés. Chris Gray, depuis l’Irlande, poursuit Facebook, tandis que Jane Doe a attaqué Youtube.inc, en septembre 2020, devant une juridiction américaine. Sous un pseudo qu’elle a préféré utiliser, l’ex-salariée de Collabera (le prestataire de Youtube) au Texas évoque les PTSD (symptômes et troubles post-traumatiques) nombreux que son métier de nettoyeur du web a occasionnés.

Plus récemment, le commissaire européen pour le Marché intérieur, Thierry Breton, a évoqué le désir de l’Europe, grâce aux DSA et DMA (deux nouvelles règlementations concernant les marchés numériques), de réguler les GAFA et de leur imposer notamment de sérieuses obligations en matière de modération des contenus.

De Toulouse aux Philippines, en passant par Madagascar ou l’Europe de l’est, de petites sociétés très spécialisées comme de grands spécialistes mondiaux de l’outsourcing surfent sur cette vague. De Gens de confiance à Miss France en passant par les éditeurs de presse ou Meetic, aucun acteur intervenant sur le web ne peut en effet laisser tout dire sur son site ou la plateforme qu’il anime.

Pour aller plus loin, relisez le dossier spécial que notre magazine a consacré cette année à ces métiers et acteurs.

Photo de Une : Chez Scemi, à Madagascar, on pratique depuis longtemps la mise en ligne de photos, de textes mais aussi l’animation et la modération des communautés. L’entreprise a rejoint le groupe Outsourcia. © Edouard Jacquinet

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant