Reprise timide des commandes passées + gestion des clients mécontents + refinancement de la dette du groupe, le quotidien animé des repreneurs d’Oscaro.com

Le 11 février 2019 par Magazine En-Contact

Goldman Sachs et la BNP proposent de refinancer Autodisgroup et sa filiale Oscaro.

Presque trois mois après qu’il a pris le contrôle d’Oscaro, via une société créée à cet effet, PHE (Parts Holding Europe), le groupe Autodistribution, dirigé par Stéphane Antiglio, doit gérer en simultané de nombreux chantiers : la restructuration de l’entreprise Oscaro.com, la redynamisation des commandes et la réinstauration de la confiance vis-à-vis des anciens clients. Le tout en refinançant sa dette dans la perspective d’une entrée en bourse ? Pour ce qui est des clients mécontents, il faut parfois contenir la colère de ceux qui en arrivent à des extrémités comme de venir s’infiltrer ou pénétrer dans les locaux afin de demander à rencontrer les services comptables pour obtenir le remboursement de leurs commandes (non livrées ou non conformes). C’est arrivé ces derniers jours.
Les téléconseillers du centre d’appels doivent donc démontrer leur capacité d’écoute et de temporisation. Chez Autodistribution, on gère un autre sujet : « Le refinancement du groupe du groupe Autodis, via une opération d’émission de dettes obligataires, menée avec les concours des banques BNP et Goldman Sachs ». Contactée par nos soins, la direction du groupe précise parallèlement que « l’opération est souscrite par de nombreux investisseurs internationaux ».  Philippe Nobile (directeur au BCG – Boston Consulting Group) témoignera dans le prochain En-Contact de la mission qu’il mène dans l’entreprise, en tant que manager de transition.

Par Manuel Jacquinet

Photo de Une : le centre d’appels d’Oscaro – © Edouard Jacquinet

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire