Quand le vice-président d’iTunes se prend pour un téléconseiller – et se fait raccrocher au nez

Le 3 mars 2011 par Magazine En-Contact

Téléconseiller est un métier, surtout lorsqu’il s’agit d’appels sortants ? Eddy Cue, vice-président d’iTunes l’a appris à ses dépens lorsqu’une cliente lui a raccroché au nez. Eddy Cue pensait pourtant être bien reçu : il avait appelé sa cliente anglaise, Gail Davis, domiciliée à Orpington en banlieue de Londres, pour lui offrir rien moins que 10 000 dollars en bons d’achats sur iTunes. Elle avait eu la chance, a-t-il eu le temps de lui expliquer, d’être à l’origine du dix milliardième téléchargement dans l’App Store. Cela vous fait-il instinctivement penser à un mauvais pitch marketing ? C’est aussi ce qu’a pensé Gail Davis, qui lui a immédiatement raccroché au nez après lui avoir dit qu’elle n’était « pas intéressée ». Elle était d’autant plus incrédule, que ce n’était pas elle qui effectuait des téléchargements, mais ses filles, à son insu. Fort heureusement pour elle, un collègue du vice-président d’iTunes, sans doute plus rompu à l’exercice téléphonique, a recontacté la famille Davis quelques minutes plus tard et a réussi à leur faire comprendre leur méprise.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus exclusifs d’En-Contact !

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

8 réponses à “Quand le vice-président d’iTunes se prend pour un téléconseiller – et se fait raccrocher au nez”

  1. Bien entendu, personne n’en aurait parlé si le département marketing d’Apple n’avait pas ébruité l’affaire…
    Le guerrilla marketing dans toute sa splendeur, comme d’habitude chez Apple.

  2. Comme quoi, le meilleur professionnel est souvent le troufion de base qui lui au moins sait ce qu’il fait parce que c’est son métier : le télémarketeur

Laisser un commentaire