« Ici la prison de Rennes, je travaille pour Bouygues Telecom…

Le 26 juin 2019 par Magazine En-Contact

…et je voudrais vous faire une proposition pour l’installation de… » 

(De l’art de trouver des talents) 

Il y a dix ans, l’opérateur télécom avait désiré rester discret ainsi que son partenaire dans l’aventure ; ils le sont moins désormais et tant mieux : c’est une expérience innovante et courageuse qui fête ces jours-ci ses dix ans, celle qui associe Bouygues Telecom et le prestataire spécialisé en expérience client, Webhelp. Depuis 2009, plus de 45 téléconseillères ont été recrutées et formées au sein du centre pénitencier de Rennes et y travaillent pour des campagnes d’appels sortants. 13 de ces téléconseillères ont ensuite rejoint les effectifs d’un des centres d’appels de l’entreprise. Voir ce qu’en écrivait à l’époque notre confrère de l’Express. 

Vincent Bernard en visite au centre de la prison de Rennes – © DR

La dernière d’entre elles est d’ailleurs en formation de conseiller relation client à distance. « La réinsertion de ces femmes est notre objectif, déclare Vincent Bernard, Président de Webhelp France. Travailler en prison, c’est une façon pour les détenues de retrouver l’estime de soi. » L’initiative donnera t’elle des idées à d’autres prestataires, c’est tout ce que souhaitent ces deux partenaires.
En Italie, depuis plus de vingt ans, plusieurs centres de détention permettent ce type de pratiques et d’expériences, très souvent couronnées de succès, en dépit des critiques qui fusent çà et là sur les conditions de rémunération de ces détenues. Dans le cas qui nous intéresse, Webhelp les rémunère sur la base de ses pratiques salariales en vigueur dans son groupe, mais le différentiel entre le salaire brut horaire et celui qui peut légalement être versé à une détenue est reversé à l’association Petits Princes.

Frédéric Jousset, l’homme qui sait s’entourer ?

Ceux qui connaissent l’entrepreneur français savent l’attention qu’il porte au bien-être de ses salariés, à la détection des talents d’où qu’ils viennent. N’a-t-il pas récemment embauché un certain Bruno Julliard, l’ex premier adjoint à la Mairie de Paris ? Non pas comme responsable de plateau, mais pour mettre sur pied sa fondation artistique. Chapeau Webhelp et l’artiste !

Par Manuel Jacquinet

 

Photo de une : tirée du film Logan Lucky de Steven Soderbergh, 2017 – © DR

Voir notre Spotlight consacré à ce sujet.

Retrouvez plus de Plus belle la vie dans les centres d’appels, ici.

 

La création de compte est nécessaire pour les abonnés des offres Scapin et Warren Buffett

Créer un compte

*
*
*
*
*


Commentaires

Laisser un commentaire