Peut-on facilement se désabonner du service Doctolib Pro lorsqu’on est un professionnel de santé ?

Publié le 22 décembre 2020 par Magazine En-Contact
Peut-on facilement se désabonner du service Doctolib Pro lorsqu’on est un professionnel de santé ?

Vitodoc, Maiia les plateformes de prise de rendez-vous qui pourraient faire de l’ombre à Doctolib.

Créée par un médecin généraliste du Nord de la France, la plateforme Vitodoc qui met en contact patients et médecins pour faciliter les rendez-vous médicaux n’est pas aussi connue que Doctolib mais elle n’en a pas quelques travers qui commencent à irriter sérieusement.

Auréolée de son statut de licorne française, Doctolib profiterait-elle de sa position hégémonique pour singer les pratiques des GAFA et pas les plus vertueuses ? Inaccessibilité de son service client, difficulté à rompre son abonnement Doctolib Pro : S…a V…n, Graziella G…Y sont toutes deux des professionnelles de santé et reprochent la même chose au service client et recouvrement de Doctolib : une ardeur certaine à les relancer, moins de réactivité pour enregistrer leur désabonnement. « J’ai voulu me désabonner du service pro de Doctolib, un service qui est supposé sans engagement mais je suis relancé par leur service recouvrement. » Pour la deuxième, généraliste à Grenoble, la recherche de son nom fait apparaitre, après une requête dans le moteur Google, en premier lieu, la possibilité offerte de prendre rendez-vous via Doctolib, alors qu’elle n’est plus abonnée au service. Un numéro non fonctionnel apparait sur sa fiche.
L’équipe des fondateurs de l’entreprise, emmenée par Stanislas Niox-Château n’est pas beaucoup plus diserte* lorsqu’on la sollicite pour savoir ce qui est fait des données de santé collectées. Elle a pourtant été l’objet cet été d’un vol de données concernant plus de 6000 patients.
Créée par d’autres acteurs, des alternatives existent pourtant : Maiia (l’ex-Docavenue), fondée par le spécialiste des données Cegedim ou bien Vitodoc, créé par un généraliste, le Docteur Legrand ; Clic RDV enfin, l’outil qui appartient à Solocal, complète la liste de ces alternatives. Quels que soient leurs atouts, elles partent sur la ligne de départ avec un sérieux handicap : leur notoriété, en comparaison de la star du secteur.

Découvrez le benchmark de ces outils dans les prochains Cahiers de l’Expérience Client by En-Contact, en 2021 ; ci-après le calendrier rédactionnel du magazine.

Par la rédaction d’En-Contact

*NB : sollicité par nos soins, le service presse de Doctolib n’a pas répondu à nos questions.

 

 

A lire aussi

Profitez d'un accès illimité au magazine En-contact pour moins de 3 € par semaine.
Abonnez-vous maintenant
×