Lady Bird à l’UGC Odéon

L’expérience client se vit partout, de la boutique au bed&breakfast, en passant par le musée. Et donc au cinéma, bien sûr ! D’ailleurs, rien qu’en France, on dénombre plus de 2 000 établissements ! Mais comment fait l’industrie du cinéma pour affronter la folie téléchargement et streaming ? L’expérience du home cinéma séduit de plus […]

« Une vie choisie »… un récit mythique, de et par Marc Simoncini

(« Avec modération » ou « Morceaux choisis », auraient pu convenir comme titre) En mai, faut-il consacrer trois heures ou presque de votre temps, 18 euros et de l’attention, trois denrées rares, à la lecture de l’ouvrage de Marc Simoncini, publié chez Grasset sous le titre : Une vie choisie ? Oui, si l’on a dix-sept ans ou […]

Voyeur, mémoires indiscrets du roi des paparazzi

Des photographes qui ont l’idée de révéler le contenu des poubelles des stars parviennent à en faire des livres et à en vivre… On les appelle des paparazzi. Mais tous ne font pas fortune, et ne sont pas là pour vous importuner. Ils ont même des enfants, des femmes qu’ils aiment, épousent, quittent (?) et […]

Jésus l’enquête ? L’expérience du doute, du spectateur en salle de cinéma, du distributeur de films…

Il y a en salles de cinéma, peu, un film à voir sur un sujet incroyable : celle d’un journaliste… Qui se lance dans une enquête, incroyable, on appellerait cela du fact-checking aujourd’hui : savoir si Jésus est vraiment mort sur la croix et a donc existé. C’est une histoire vraie comme celle d’autres hommes […]

On a beaucoup aimé :  J’ai joué avec le feu

La couverture est verte, comme la couleur d’une équipe d’anthologie au sein de laquelle il a sévi et joué, balle au pied (L’AS Saint-Etienne), l’accroche sous le titre suffisamment punchy pour qu’elle atteigne son but, comme un coup franc vite et bien tiré, dès lors que l’arbitre a sifflé : J’ai joué avec le feu. […]

Exclusif : Posez une question en direct live à l’un des magiciens du foot des années 80, Jean François Larios (avant demain 11h)

« Aimer à en crever. […] Je suis déjà mort trois fois. Ma première mort, c’est une mort d’amour. Elle remonte à mai 1982, quand Yeux Bleus a décidé de rester avec lui […] J’ai été un joueur de foot. Et pas un joueur en bois ! Buts, passes, pied droit, pied gauche, j’avais tout, j’étais Magic […]

A Heart of gold gratuit, ça ne se refuse pas

Quand l’expérience musicale est atomisée par un bonhomme de 72 ans… En mettant en ligne, gratuitement, l’ensemble* de ses archives musicales, depuis deux jours, The Loner (Neil Young) démontre que les artistes, même ceux qui affichent un caractère ombrageux et quelques années au compteur, sont peut-être plus innovants en réalité que les apôtres de la […]

Raphaël Krivine apprécie Akio et aime David Bowie

Fiabilité, simplicité, traçabilité, voilà les 3 mots et qualificatifs que Raphaël Krivine et ses équipes de chez Axa Banque (préalablement Soon) choisissent pour qualifier Akio, leur prestataire en équipement logiciels de leurs centres de contacts, depuis quelques années. D’aucuns diront que c’est court mais n’est-ce pas au contraire tout ce qu’on attend de ses « software » […]

Au fin fond de l’Alabama, vos bagages perdus… ne le sont pas pour tout le monde

Plus fort que LeBonCoin, une entreprise Américaine est devenue le spécialiste de la vente et revente des bagages perdus et de leurs contenus. C’est bien connu : aux Etats-Unis, rien ne se perd, rien ne se crée… tout se revend. Pierre Tubiana, dans son article du 09 février 2015 du Figaro, fait découvrir un lieu étonnant : […]

Plus fort que la Tesla 3 (et un peu moins chère) Lunérus 2 est de retour dans les Bauges, mais il ne vous emmènera nulle part (sinon dans le passé)

Le dimanche 2 juillet, au Sire (sur le chemin de la Croix du Nivolet), une quinzaine de Savoyards (baujus, aixois ou chambériens) ont bravé le brouillard pour contempler et saluer la réinstallation de Lunérus, on devrait dire Lunérus 2, la nouvelle statue créée par Serge Ravier. Hommage au Spoutnik de la fin des années 50, […]

Generation wealth

Sacs Birkin, jets privés, dorures kitsch rococo, chihuahuas, blondes platines et cartes de crédit. L’on pourrait multiplier et aligner à satiété ces attributs de l’hyper-richesse mais quarante encyclopédies n’y suffiraient pas. Univers sans paradoxe où l’on exubère les corps (jeunes), où l’on vénère les objets et les marques comme des reliques, tout ceci dans un […]